Saison estivale : Métro et train sans service de nuit

20/06/2022 mis à jour: 17:29
1123
Photo : H. Lyès

Ni le métro ni le train n’assurent le service en fonction des nouvelles habitudes et besoins des habitants, nombreux à vouloir sortir la nuit.

Des moyens de transport très fréquentés à Alger ne sont pas adaptés aux horaires de la saison estivale. Ni le métro ni le train n’assurent le service en fonction des nouvelles habitudes et besoins des habitants, nombreux à vouloir sortir la nuit. Seul l’Etablissement urbain et suburbain d’Alger (Etusa) met en place un programme spécial saison estivale.

Le métro, lui, ferme à 21 heures et ne fait exception que durant le mois de Ramadhan où le service est prolongé jusqu’à 1h du matin. Alors que la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) prévoit les dernières navettes de et vers l’ouest d’Alger à 18h 35.

Ainsi, le service est complètement à l’arrêt au niveau des trains et du métro alors que les familles, visiteurs et estivants commençaient à sortir profiter des longues soirées d’été. L’Etusa, qui fait exception, a annoncé que le service du jour sur ses lignes de transport régulier s’étalera à partir du 1er juin, de 6h 15 à 19h, alors que le service de nuit est prévu de 19h00 à 00h50 avec une couverture de 21 bus. Des dessertes vers les plages ont été prévues depuis différentes zones urbaines.

Certes, des citoyens souhaitent le renforcement de ces mêmes lignes, mais cette entreprise aura, au moins, assuré un service minimum la nuit au grand bonheur de milliers d’estivants. Cependant, ce qui demeure incompréhensible est la logique commerciale et la notion de service public adoptées par la SNTF dont les horaires de sa ligne Agha-Zéralda restent inchangés alors que l’affluence sur la côte ouest de la capitale bat son plein.

Faut-il pour autant préciser que le nombre de citoyens qui prennent le train est considérable et permettra à cette entreprise de générer de grands bénéfices, notamment en été. «En temps normal, programmer la dernière navette à 18h 35 est déjà inconcevable. Durant la saison estivale, les trains de et vers Zéralda doivent rouler jusqu’à minuit», estime un citoyen, habitué de cette ligne.

Mieux encore, la piste de transport ferroviaire est une solution sérieuse pour faire baisser les embouteillages qui durent toute la nuit sur les routes menant vers l’ouest de la capitale. Pour le métro, des usagers sont nombreux à exprimer leur incompréhension du maintien des horaires ordinaires, déjà contestée. «Fermer à 21h ! C’est une invitation aux habitants à aller dormir, alors que les slogans d’Alger qui ne dort pas ont été à chaque fois lancés», s’exclame un citoyen.

La saison estivale dans la première ville du pays n’est pas que plage, d’où l’impérieuse nécessité que le service soit assuré jusque tard la nuit. «J’ai pris il y a quelques jours des pizzas en famille à Baïnem. J’ai dû prendre un taxi, à 23h, jusqu’à chez moi à Bachdjerrah. Le prix était exorbitant alors que je pouvais payer moins si le métro était ouvert», raconte un père de famille.

Faute de transport public, la plupart des citoyens non véhiculés sont contraints de ne pas sortir la nuit pour éviter la facture salée du transport. Pis encore, une bonne partie recourt aux services de clandestins avec tous les risques que cela implique. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer