Sahara occidental : L’ONU réaffirme le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

01/11/2023 mis à jour: 00:04
2035
Les Sahraouis ne déposeront les armes que lorsqu’ils auront arraché leur liberté

Le Conseil de sécurité de l’ONU a réaffirmé lundi, dans une résolution adoptée à une large majorité, le droit du peuple sahraoui à l’auto-détermination. 

Dans une résolution qui renouvelle pour un an le mandat de la mission de maintien de la paix des Nations unies au Sahara occidental (Minurso), le Conseil appelle les parties au conflit (Maroc et Front Polisario) à «reprendre les négociations sous les auspices du secrétaire général, sans conditions préalables et de bonne foi», avec l’objectif de parvenir à «une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’auto-détermination du peuple du Sahara occidental». 

La résolution du Conseil «appuie» et «se félicite vivement des efforts» de Staffan de Mistura, envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, et «encourage vivement les deux parties (Maroc et le Front Polisario) à s’engager auprès de l’Envoyé personnel pendant toute la durée du processus, dans un esprit de réalisme et de compromis, en vue de le faire aboutir».  
 

A l’occasion, le représentant permanent de l’Afrique du Sud auprès de l’ONU, Marthinus van Schalkwyk, a réaffirmé le soutien de son pays aux efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, pour parvenir à une solution politique «juste, durable et mutuellement acceptable», prévoyant l’autodétermination du peuple sahraoui. 

M. Van Schalkwyk a réaffirmé devant la presse la position constante de Pretoria en soutien aux efforts de l’ONU et de son envoyé personnel, réitérant son appui en faveur d’une «solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, permettant l’exercice du droit à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental». Dans ce contexte, «nous continuons de soutenir les efforts du peuple sahraoui et de son représentant, le Front Polisario, pour restaurer la paix dans la région», a-t-il plaidé.
 

Le peuple  sahraoui a également de forts soutiens en Grande-Bretagne. Les participants à la Conférence annuelle des associations de solidarité avec le peuple sahraoui ont appelé, au début de la semaine depuis Londres, à la nécessité de conjuguer les efforts en vue de développer l’action de solidarité avec la cause du Sahara occidental et à assurer sa forte présence au Royaume-Uni, tout en amenant ce pays à assumer ses responsabilités dans le cadre du Conseil de sécurité, pour faire pression sur l’occupation marocaine et l’amener à se conformer à la légalité internationale.  

Lors de cette rencontre, la représentante de l’association «Campaign for West Sahara (Campagne pour le Sahara occidental)», a souligné l’importance de cette réunion et appelé à la nécessité de «conjuguer les efforts, en vue de développer l’action de solidarité avec la cause sahraouie, la diversifier et l’adapter, notamment au regard de la conjoncture actuelle», a rapporté l’Agence de presse sahraouie (SPS). 

L’intervenante a, en outre, mis l’accent sur la nécessité d’exercer la pression et d’insister auprès du gouvernement britannique en vue d’assumer ses responsabilités dans le cadre du Conseil de sécurité et d’exercer la pression sur le Maroc, en vue de l’amener à se conformer à la légalité internationale. Quant au président du groupe parlementaire britannique de solidarité avec le peuple sahraoui, il a abordé dans son intervention, par visioconférence, le rôle important joué par le groupe au niveau du Parlement, du gouvernement et des parlements régionaux, ainsi que les autres missions politiques d’importance, en vue de sensibiliser sur la juste cause du peuple sahraoui.  

De son côté, le représentant du Front Polisario au Royaume-Uni, Sidi Abrika, a rappelé «la situation déplorable des droits de l’homme dans les territoires occupées, notamment les graves violations systémiques de l’ensemble des droits civiques et sociopolitiques, dont la violation par le royaume d’occupation marocaine des engagements internationaux dans le cadre du droit international et du droit international humanitaire».

 La conférence a également connu plusieurs interventions, un large débat et des contributions d’enseignants universitaires, de syndicalistes et de membres de la communauté sahraouie établie au Royaume-Uni. Les participants ont convenu de conjuguer les efforts, en vue d’une forte présence de la cause sahraouie au sein de toutes les sphères au Royaume-Uni, y compris les médias et la classe politique. 

 

 

 

L’APLS cible des retranchements des forces d’occupation marocaines dans les secteurs de Haouza et Mahbès

Les unités de l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) ont mené de nouvelles attaques contre les retranchements des forces d’occupation marocaines dans les secteurs de Haouza et Mahbès, a indiqué lundi le ministère sahraoui de la Défense dans son communiqué n°902. Des unités avancées de l’APLS ont ciblé, par des bombardements intensifs, des retranchements des forces d’occupation marocaines dans la région d’Akdjkel Diret et au niveau du 91e point d’alerte dans la région de Ros Diret (Haouza), selon le communiqué relayé par l’Agence de presse sahraouie (SPS).  L’Armée sahraouie a également bombardé les forces de l’occupant marocain dans la région d’Oum Lagta (Mahbès), a ajouté la même source. Dimanche, les unités de l’APLS avaient mené des attaques contre les retranchements des forces d’occupation marocaines dans les secteurs de Mahbès, Smara et Farsia. «Les attaques de l’Armée sahraouie se poursuivent contre les forces d’occupation, qui subissent de lourdes pertes humaines et matérielles le long du mur de la honte», a conclu le communiqué. (APS) 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.