Russie : Mort du poète dissident Lev Rubinstein

16/01/2024 mis à jour: 18:16
AFP
626

Le poète russe Lev Rubinstein, figure de la dissidence soviétique et critique du Kremlin, est mort dimanche à l’âge de 76 ans, a annoncé sa fille, six jours après avoir été renversé par une voiture et grièvement blessé à Moscou.

Mon papa, Lev Rubinstein, est mort aujourd’hui», a écrit Maria Rubinstein sur son blog sur le site  «Live Journal», une annonce reprise dans les médias russes Lev Rubinstein, dont l’œuvre était saluée en Russie et en Occident, avait été percuté le 8 janvier par un automobiliste alors qu’il traversait une rue de la capitale, puis hospitalisé dans un état gravissime. 

Dans un communiqué, le département des transports de Moscou avait indiqué que le chauffeur n’avait pas ralenti avant un passage piéton et renversé le poète, précisant que, selon des données préliminaires, le propriétaire de la voiture avait été impliqué dans 19 violations du code la route lors des 12 derniers mois. Né en 1947 à Moscou, bibliothécaire de formation, Lev Rubinstein était l’une des figures de la scène littéraire underground soviétique des années 1970 et 1980, une «nouvelle avant-garde» se voulant inventive et insolente. 

 Il était considéré comme l’un des fondateurs, dans les années 1970, du mouvement «conceptualiste» moscovite, qui tournait en dérision la doctrine officielle du réalisme socialiste et s’en voulait le contre-pied. Attaché au rythme, Lev Rubinstein avait créé un genre à part, le «texte-sur-fiche», relevant à la fois de la poésie et du théâtre : le poète lisait sur scène de courtes phrases, à haute voix, écrites sur des fiches perforées. La pratique, inspirée de son quotidien de bibliothécaire et référence à la sinistre bureaucratie de l’époque soviétique, mêlait performance, comique absurde et improvisation. Avec l’idée de secouer l’engourdissement du soviétisme.

 Après la dislocation de l’URSS, sa notoriété grandit en Russie. Il est ans des maisons d’édition réputées et travaille aussi comme journaliste. Il est invité dans des festivals internationaux de poésie et ses œuvres traduites dans de nombreuses langues. 

Parallèlement, le poète n’avait pas caché ses opinions hostiles au régime poutinien, dénonçant les répressions politiques, les violations des droits humains et participant à des manifestants d’opposition. En mars 2022, avec d’autres écrivains russes, il avait signé une lettre ouverte qualifiant l’attaque à grande échelle de l’Ukraine par l’armée russe de «guerre criminelle» et fustigeant les mensonges du Kremlin.  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.