Révision des modes d’orientation vers la filière : Une bourse d’excellence pour les étudiants en mathématiques

26/06/2022 mis à jour: 22:48
1420

Le recul des filières mathématiques et math-techniques et de l’enseignement technologique est une réalité reconnue par les autorités du pays. Comment y remédier ? Comment amener les élèves à aimer et choisir les mathématiques ?

Quels sont les mécanismes à mettre en place pour promouvoir cette filière ? Quelle stratégie faut-il adopter pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement des mathématiques ? Ces questions et tant d’autres ont été soulevées hier par les ministres de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur lors du colloque national sur l’enseignement des mathématiques, organisé à l’Institut national de recherche en éducation (INRE).

Pour les deux membres du gouvernement, des «mesures incitatives» s’imposent pour encourager les élèves à s’orienter vers ces filières, qui enregistrent actuellement un taux d’accès ne dépassant pas les 3%.

Selon le ministre de l’Education naionale, Abdelhakim Belabed, seuls 2,68% des élèves sont inscrits dans cette branche alors que le taux des inscriptions pour les TS en mathématiques ne dépasse pas les 10%.

Ainsi, le ministre annonce la révision, dès la prochaine rentrée des classes, de la méthodologie des orientations des élèves vers les branches mathématiques. «La priorité sera donnée, en coordination avec le ministère de l’Enseignement supérieur,  aux spécialités mathématiques à l’université, et ce, afin de renforcer le propre choix des élèves de l’enseignement secondaire par rapport à ces deux filières», observe le ministre. Il s’agit, explique-t-il, d’une tendance globale qui exige de spécialiser les prochaines générations dans les connaissances scientifiques et technologiques.

Il est aussi question, note le ministre, de la création de nouveaux lycées spécialisés en mathématiques afin de former des pôles d’excellence à la faveur des écoles supérieures des différentes wilayas. «Nous œuvrons, précise-t-il, en coordination avec le secteur de l’Enseignement supérieur, à la création de lycées spécialisés en mathématiques, qui s’ajouteront au Lycée des mathématiques de Kouba, en vue de prendre en charge les élites talentueuses.»

Qu’en est-il de l’encadrement ? Selon le ministre, il est prévu l’élaboration de mécanismes permettant d’élargir la formation des enseignants spécialisés dans les mathématiques au niveau des Ecoles normales supérieures (ENS), et de réviser le contenu de la formation en accordant un intérêt particulier pour l’ouverture de spécialités en informatique au niveau des écoles supérieures. M. Belabed a réitéré le projet de création de la commission nationale des olympiades au niveau de l’INRE, toutes spécialités confondues, notamment les mathématiques.

Pour sa part, le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane, préconise l’adoption d’«une stratégie multidimensionnelle» pour réhabiliter les mathématiques, à travers «la révision des modalités d’orientation» des bacheliers vers ce domaine en général et dans la filière mathématiques en particulier, en sus de la promotion de l’université.

Le ministre annonce l’institution d’une bourse dite «d’excellence» au profit des étudiants qui choisiront de se spécialiser en mathématiques à l’université. Pour le ministre, «les mathématiques sont en crise en tant que phénomène mondial», précisant que «50% des 54 spécialités des mathématiques sont classiques et 40% pratiques. Il reste donc 10% de spécialités modernes, à l’image de la cryptographie et les mathématiques financières». D’où, selon lui, l’urgence de mettre en place des mesures incitatives en direction de l’apprenant, dont une bourse conséquente pour les étudiants en maths. 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer