Reprise de la réhabilitation du téléphérique de Constantine : Démarrage timide des travaux

15/06/2023 mis à jour: 02:11
1661
Les responsables du projet assurent qu’il sera livré dans les délais (photo : Yousra S.)

Prévus pour une reprise au début de ce mois de juin, les travaux de réhabilitation du téléphérique de Constantine peinent à démarrer réellement, après environ 15 jours de la date annoncée par le ministre des Transports. 

Ce dernier, en visite dans la wilaya au mois de mai dernier, avait instruit les responsables de l’Entreprise métro d’Alger (EMA) et de l’Entreprise de transport algérien par câbles (Etac) d’achever et de livrer le projet avant la fin de l’année en cours, en accélérant les procédures pour la signature du contrat et l’octroi de l’ordre de service (ODS) avant la fin du mois de mai. Nous avons appris que le contrat n’a toujours pas été signé à cause des créances non versées aux entreprises. Ces créances consomment 50% du budget total alloué à la réhabilitation, estimé à 180 milliards de centimes. 

Ce qui explique la cadence insignifiante du chantier constatée, hier, lors de notre déplacement à la station intermédiaire située près du CHU Dr Benbadis, sachant que cette dernière, réalisée sur un remblai, nécessite des travaux de confortement. Les entreprises rencontrées sur les lieux ont refusé de se prononcer  sur les travaux à réaliser. «Il ne faut pas oublier que le chantier est à l’arrêt depuis des années et il a repris cette semaine seulement. Certes, le démarrage est timide, mais les entreprises vont carburer par la suite en déployant les équipes nécessaires afin d’être au rendez-vous. 

Pour les travaux de confortement, ils ont été effectués et la station est sécurisée», a déclaré à El Watan Larbi Boumediène, directeur général adjoint (DGA) de l’Etac. Le même responsable assure que le projet sera livré dans les délais. Selon lui, les entreprises ont entamé des travaux de génie civil prioritaires, afin d’éviter un chevauchement avec ceux du système électromécanique. 

Concernant la procédure administrative et les instructions du ministre, notre interlocuteur affirme que l’établissement du contrat «est en train de se faire» pour qu’il soit signé la semaine prochaine, afin de payer les créances et terminer les travaux de cette installation à vocation urbaine. Ces télécabines relient la place Tatache Belkacem au centre-ville de Constantine à la cité Émir Abdelkader, en passant par le CHU Benbadis et traversant les Gorges du Rhumel. Ce qui permet aux citoyens de se déplacer en 8 minutes seulement. 

Ce moyen de transport est devenu plus que nécessaire pour les Constantinois en quête d’un taxi chaque jour pour rentrer chez eux. Par ailleurs, M. Boumediene affirme que les formations, à l’instar de la conduite, l’exploitation et autres, seront assurées en parallèle des travaux au niveau du centre de l’Etac. 

Pour rappel, le chantier modernisé à 80% sera doté d’un nouveau système mécanique équipé de 44 cabines de 10 places chacune. Il y aura également 4 cabines panoramiques supplémentaires. Le parterre de ces dernières sera en vitre pour permettre aux touristes de contempler le paysage du Rhumel. 

Ce projet permettra de transporter 2400 personnes par heure dans un seul sens, soit 4800 personnes par heure dans les deux sens, d’où environ 3 millions de passagers par an. Les 62 employés affectés auparavant dans cette unité d’exploitation seront tous récupérés.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.