Régulation du marché des produits de large consommation : L’Agriculture et le Commerce accordent leurs violons

02/11/2023 mis à jour: 01:53
3169
Des actions sont prévues en collaboration avec le MADR pour le suivi des opérations de stockage des produits agricoles via des commissions conjointes

Avec les perturbations observées depuis quelques mois dans la distribution de certains produits alimentaire de large consommation, à l’exemple des légumes secs et du sucre, les responsables en charge des secteurs du commerce et de l’agriculture travaillent actuellement sur l’organisation des réseaux de commercialisation et sur la régulation du marché. 

Un marché assujetti à des crises cycliques qui nécessitent à chaque fois des mesures d’urgence pour limiter l’impact sur les consommateurs que ce soit en terme de disponibilité des produits ou des prix affichés. Ce qui a d’ailleurs poussé l’inflation vers le haut.

Ainsi, après que le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane ait annoncé mi-octobre dernier devant les députés que le dossier de l’approvisionnement du marché en produits alimentaires de grande consommation sera résolu d’ici la fin de l’année en cours, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural ( MADR), Mohamed Abdelhafid Henni, et celui du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, ont consacré cette semaine des réunions dédiées à la prise en charge de ces perturbations. 

A l’issue de ces rencontres, des instructions ont été données pour accélérer la mise en œuvre de nouvelles mesures sur le terrain. Il s’agit pour le département du commerce de mettre fin à l’exploitation commerciale de certains produits subventionnés à travers le recours à la numérisation. Une plateforme numérique pour les produits de large consommation sera prochainement effective. 

Elle constituera «une manette de commande du réseau de distribution des produits alimentaires à la source, jusqu’au détaillant», selon un communiqué rendu public à cet effet. En attendant la concrétisation, le ministère du Commerce a lancé, hier, une nouvelle carte numérique dédiée au suivi de la distribution du lait subventionné. Cette carte devait, pour rappel, être opérationnelle en septembre.

Aussi, des actions sont prévues en collaboration avec le MADR pour le suivi des opérations de stockage des produits agricoles via des commissions conjointes. AbdelhafidHenni a dans ce sillage insisté sur la mise en application des dispositions nécessaires, pour résoudre toutes les difficultés auxquelles sont confrontés les produits agricoles de grande consommation sur le marché national. 

De son côté, le ministre du Commerce a instruit les cadres centraux le lancement, à partir du 5 novembre, du dépôt par voie électronique des demandes de retrait «des certificats de respect» via la nouvelle plateforme numérique dédiée aux importateurs exerçant l’activité d’importation des matières premières et des produits et marchandises destinés à la revente en l’état. 

Le ministre a également insisté sur l’intensification du contrôle sur toutes les unités de production, selon le communiqué repris par l’APS. 

L’objectif étant de mettre fin aux infractions dans le processus de distribution du sucre notamment. Les orientations du ministre du Commerce portent aussi sur l’accompagnement des importateurs des viandes rouges et blanches, et ce, de manière à assurer une large distribution et garantir leur commercialisation à des prix accessibles aux citoyens surtout que ces produits sont actuellement loin d’être à la portée des ménages, d’où la reprise des opérations d’importation.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.