Protection du patrimoine culturel et des monuments archéologiques : Appel à la numérisation

21/03/2023 mis à jour: 19:32
APS
894
Photo : D. R.

Les participants à une conférence nationale sur «la protection juridique du patrimoine et l’activation des dispositifs de contrôle», organisée dimanche à la maison de la culture Mohamed-Seradj de Skikda, ont appelé à «numériser le patrimoine culturel national afin de le préserver et le promouvoir».  


Un rapport proposant la création d’une cellule sous tutelle du ministère de la Culture et des Arts chargée de la numérisation du patrimoine culturel algérien sera élevé aux autorités du pays par la Cellule nationale de lutte   contre le trafic et la contrebande des vestiges» issue de l’Académie  algérienne des jeunes, a indiqué le porte-parole de cette cellule Sadam  Hussein Seraïch.

M. Seraïch a considéré que «la numérisation du patrimoine algérien au  travers du recensement des pièces archéologiques sur un registre numérique  revêt une importance cruciale du fait qu’elle permet de protéger ce patrimoine, de le promouvoir et d’empêcher toute atteinte à ce patrimoine».

L’intervenant a estimé que «la protection du patrimoine culturel et des   monuments archéologiques contre les actes de pillage et de détérioration jouit de l’intérêt majeur de l’Etat algérien, et cela a nécessité la constitution de la Cellule nationale de lutte contre le trafic et la contrebande des vestiges et de traitement des crimes d’atteinte aux biens culturels et à la mémoire pour démasquer ces crimes et les diverses  atteintes aux monuments et biens culturels nationaux».

Cette cellule qui travaille en coordination directe avec les ministères concernés, les corps de sécurité et la justice oeuvre à protéger le patrimoine culturel algérien par sa numérisation.

De son côté, Maamar Abidate, membre de cette cellule a souligné que les membres de l’Académie assurent la surveillance et l’alerte précoce au travers de la collecte des informations qui permettent de découvrir et combattre les actes de contrebande et de vandalisme soumises aux   dispositions de la Loi de protection du patrimoine culturel.

La rencontre a appelé dans ses recommandations à associer les instances spécialisées à la protection du patrimoine, à impliquer l’opinion publique dans la préservation du patrimoine culturel par la mise en place d’incitations au signalement des atteintes et à associer les médias aux efforts de mise en valeur du patrimoine et de la nécessité de sa protection.

La rencontre a regroupé les membres de l’Académie, des cadres de la Direction de la Culture et des arts de la wilaya, des associations culturelles et des représentants de la Direction des Douanes algériennes.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.