Protection civile à Constantine : Projets de nouveaux postes d’intervention

31/01/2024 mis à jour: 01:55
1342

Dans la perspective d’assurer la rapidité et l’efficacité des interventions de ses agents en cas d’accidents, les services de la Protection civile (PC) de la wilaya de Constantine seront renforcés prochainement par de nouveaux projets. 

Cette nouvelle a été annoncée par le commandant Samir Benharzallah chargé des statistiques à cette même direction, lors de la présentation du bilan annuel des mêmes services dans l’après-midi de lundi dernier. Ces projets sont répartis sur deux volets. Le premier concerne l’aménagement d’un marché de proximité non exploité dans la commune de Benbadis (El Haria) en une unité d’intervention de la PC. Selon le conférencier, ce projet a été financé par la wilaya et une fois l’unité équipée, elle sera livrée pour sa mise en service. 
 

Cette dernière est considérée comme un important projet pour la commune de Benbadis, connue par son caractère rural et l’inaccessibilité de ses routes, sinueuses ou en mauvais état. Pis encore, il n’y avait qu’une seule unité couvrant les communes d’Aïn Abid et Benbadis. 

De ce fait, l’aménagement de ce marché de proximité au profit des services concernés leur permettra de réduire la durée d’intervention. Pour deuxième volet des projets, le commandant Benharzallah a fait savoir que ce secteur sera doté de trois nouveaux postes d’intervention sur des axes routiers importants. Le premier poste de secours sera installé à l’entrée de la localité de Bekira au niveau du quartier Berrahal sur la RN 3. 

Le deuxième projet est prévu sur la RN 79 au niveau du carrefour desservant Guettar El Aïch, Salah Derradji, El Khroub et la circonscription administrative d’Ali Mendjeli. Le troisième poste sera installé sur la RN 20 au niveau de l’échangeur menant à Aïn Nahas-El Khroub et Oued Hamimime. L’opération, selon le même interlocuteur, est encore en voie d’étude. Ces projets seront un plus pour la wilaya de Constantine, où pratiquement toutes les routes nationales, de wilaya ou même l’autoroute Est-ouest sont devenues des points noirs pour la circulation routière, en l’absence du respect du Code de la route et des normes de conduite. 

D’ailleurs, Sami Benharzallah a estimé que le facteur humain est la cause principale de 90% des accidents de la route. Quand on évoque le facteur humain, on fait référence à ces conducteurs qui font des dégâts sur les routes. En termes de chiffres, les services de la Protection civile ont enregistré 4176 interventions pour 2232 accidents de la route en 2023. 
 

Le bilan de ces accidents est très lourd et dramatique, où on a signalé 2 870 blessés hospitalisés ou secourus et 61 morts. La courbe des accidents est en hausse régulière durant ces cinq dernières années. En comparaison avec l’année 2022, cette augmentation est estimée à 5,38% concernant les accidents, pour les blessés elle a atteint 11,08% et 48,78% pour les décès. 

Tout cela en dépit des multiples campagnes de sensibilisation. D’une manière globale, le nombre des différentes interventions des pompiers a considérablement augmenté avec 5,56% par rapport à l’année écoulée. Cette même direction a enregistré 37 933 interventions avec une moyenne de 104 opérations par jour.                

Copyright 2024 . All Rights Reserved.