Projets innovants : «Bazar.dz», premier label certifié de l’université Oran2

12/08/2023 mis à jour: 15:19
3451

Au terme de l’année académique 2022-2023, l’université d’Oran2 Ahmed Benahmed de Belgaïd annonce que deux de ses étudiants, Abid Aythem et Bouchakour Mohamed Akram, venant respectivement de la faculté de droit et celle des sciences politiques, et encadrés par le Pr Bouda Mohamed, viennent de se voir certifier par le ministère de l’Economie de la connaissance et des Start-up leur premier label de projet innovant répondant au nom de «bazar-dz». 

C’est Amani Ismail, vice-recteur des relations extérieures de l’université Oran2 qui nous donne cette information, précisant que suite à l’arrêté ministériel 12.75, les étudiants en fin de cycle, en plus du mémoire de fin d’études, peuvent opter soit pour la création d’une start-up (avec ce que cela inclue de projet innovant) ou aller vers ce qu’on appelle l’entrepreneuriat classique. 

En tout, cette année, ce sont 148 candidatures que l’université Oran2 a recensées. Parmi ces candidatures, 52 ont opté pour la création de start-up, 4 pour des brevets d’invention, 84 pour l’entrepreneuriat classique et seulement 8 étudiants ont abandonné. 

Pour ce qui est du lot de la cinquantaine d’étudiants ayant jeté leur dévolu pour la création de start-up, dix d’entre eux ont soutenu leurs travaux le mois de juillet dernier et contrairement aux soutenances classiques, ces candidats à la création de start-up, en plus de la présentation du mémoire académique, devaient également soumettre un prototype de leur projet à un jury qui, lui, diffère quelque peu de celui que nous connaissons habituellement, en ce sens qu’en plus des enseignants universitaires, il est composé de partenaires socioéconomiques (chefs d’entreprises, etc.) Abid Aythem et Bouchakour Mohamed Akram, les deux étudiants qui ont soumis le projet «bazar.dz» ont déposé la demande de label «projet innovant» le 6 juillet sur la plateforme électronique «start-up.dz». 

Et au début de la semaine qui vient de s’écouler, ils ont reçu une réponse, et de surcroît positive. Il s’agit donc, se targue Amani Ismail, du premier label obtenu par l’université Oran2. Il faut cependant prévenir que ce projet n’a abouti, pour l’heure, que sur la base d’un prototype, car pour qu’il soit certifié en qualité de «start-up» en bonne et due forme, il faut préalablement qu’il obtienne un registre du commerce et qu’il débute ses activités effectives, chose, du reste, qui ne saurait tarder. 

Pour parler plus spécifiquement de ce projet innovant, notons que «bazar-dz» se veut une sorte d’un marché électronique «multi-vendeurs». Un supermarché ou même, disons le mot : «Un petit centre commercial» virtuelle. Il permettra donc aux personnes physiques et aux PME de créer leur magasin électronique en simplifiant les procédures pour les rendre accessibles au possible à tous les vendeurs. 

On nous informe qu’une fois fonctionnel, ce label devra réduire les frais d’ouverture des magasins sur Internet ainsi que ceux liés au marketing, de même qu’il offrira aux potentiels vendeurs d’avoir accès à une large clientèle. 

Notons que ces deux étudiants lauréats ont bénéficié d’une formation spécifique au cours de l’année 2022-2023 pour créer ainsi leur propre start-up, ils ont de même bénéficié des cours prodigués au sein de la maison de l’entrepreneuriat, sise à l’intérieur de l’université Oran2.                                                                                             
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.