Perspectives gazières : Le GECF prévoit un resserrement du marché du GNL

31/01/2024 mis à jour: 16:03
1572
Le GECF met l’accent sur l’importance croissante du gaz naturel pour répondre à la demande mondiale d’énergie - Photo : D. R.

Le rapport mensuel du GECF  du mois de janvier 2024, diffusé sur son site internet, rappelle que le Forum a défendu, lors du Sommet mondial sur le climat COP28, tenu il y a quelques semaines aux Emirats arabes unis, «la voie du gaz naturel».

Le Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) prévoit un resserrement des marchés mondiaux du gaz naturel liquéfié (GNL) à l’horizon 2026, selon les déclarations de son secrétaire général, Mohamed Hamel, qui s’exprimait récemment lors d’une conférence à Trinité-et-Tobago. Le secrétaire général du Forum a également mis l’accent sur «l’importance croissante du gaz naturel pour répondre à la demande mondiale d’énergie».

Par ailleurs, le rapport mensuel du GECF du mois de janvier 2024, diffusé sur son site internet, rappelle que le Forum a défendu, lors du Sommet mondial sur le climat COP28, tenu il y a quelques semaines aux Emirats arabes unis, «la voie du gaz naturel».

Le secrétaire général du GECF, Mohamed Hamel, a prononcé, indique le rapport, une déclaration lors de l’événement, soulignant la nécessité «de soutenir le financement des projets de gaz naturel et la mise à l’échelle de technologies plus propres», telles que le captage, l’utilisation et le stockage du carbone.

«Cela est crucial pour des transitions énergétiques justes, inclusives et ordonnées qui répondent aux besoins de développement durable, de sécurité énergétique et d’accessibilité énergétique», a-t-il dit.

Dans son rapport annuel 2023, le GECF avait déjà mis en garde contre les prix spot du gaz record et volatils en Europe et en Asie et déclaré que les préoccupations en matière de sécurité énergétique priment sur les objectifs d’atténuation du changement climatique, les décideurs politiques se concentrant sur la satisfaction des besoins énergétiques de leurs populations.

Pour ce qui est des faits saillants relatifs au marché gazier, le dernier rapport mensuel du GECF souligne que les importations de gaz naturel par gazoduc vers l’UE se sont poursuivies à un niveau stable au cours du dernier trimestre 2023.

En décembre 2023, 13,5 milliards de mètres cubes de gaz ont été importés via gazoducs, soit une légère baisse de 1% par rapport au mois précédent, note le document, qui indique que les importations de GNL en Europe ont connu une baisse, notamment en France, en Espagne et au Royaume-Uni. En décembre 2023, la consommation de gaz dans l’UE est revenue à une tendance négative après deux mois consécutifs de croissance, ajoute le Forum.

Cette baisse s’est élevée à 14% en glissement annuel, pour un total de 35 milliards de mètres cubes. En revanche «la demande de gaz de la Chine, comprenant les importations par gazoducs, les importations de GNL et la production nationale, a augmenté de 5,7% en glissement annuel, pour atteindre 35 milliards de mètres cubes, tirée par la reprise des activités économiques». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.