Parution. Le compte à rebours de Boualem Sansal : Loin de la terre… pour une nouvelle humanité

09/01/2024 mis à jour: 17:50
2421

 Jeudi 4 janvier, est paru Vivre, le compte à rebours aux éditions Gallimard, le dernier roman de Boualem Sansal.

Une science fiction où l’auteur, qui avait déjà prédit la fin du monde dans son livre 2084 (grand prix de l’Académie française), imagine une autre vie, une autre planète de rechange pour les humains.

 Paolo fait partie des rares humains, Les Appelés, choisis par une puissance mystérieuse pour recevoir et diffuser un message simple et terrible : dans 780 jours la présence des hommes sur la Terre prendra fin. 

Une minorité d’élus sera alors sauvée et conduite en lieu sûr, sur une autre planète. Les Appelés doivent profiter du délai imparti pour choisir les êtres dignes de confiance qui pourront participer, loin de la Terre, à la fondation d’une humanité nouvelle. 

Mais comment faire pour écarter de la sélection les humains qui ont fait la preuve de leur nocivité : les puissants, les politiciens, les mafieux, les religieux de toutes obédiences ? Paolo et les Appelés parviendront-ils à empêcher cette lie de l’humanité de monter, le jour venu, à bord de l’immense vaisseau spatial qui viendra chercher les élus ? C’est toute la verve caustique et gouailleuse de Boualem Sansal qu’on retrouve avec plaisir dans cette dystopie. 

Utopique, l’écrivain a déjà publié des ouvrages où il imagine un univers parallèle au nôtre, comme le Train d’Erlingen  et 2084, la fin du monde. Il a peut-être raison de dire que «les plus dangereux sont ceux qui ne rêvent pas, ils ont l’âme glacée». 

En tout cas, Vivre, le compte à rebours nous permet de nous extraire d’un monde cruel où l’humain est l’ennemi de lui-même. Et nous guide vers la conquête d’une planète idéale. Le monde imaginaire de Boualem Sansal.  Plusieurs fois primé à l’échelle internationale, Sansal compte une vingtaine de romans et d’essais.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.