Oxfam accuse Israël d’empêcher «délibérément» l'entrée de l'aide humanitaire à Ghaza

18/03/2024 mis à jour: 04:47
716

L'ONG Oxfam accuse lundi dans un rapport Israël d'empêcher «délibérément» l'entrée de l'aide humanitaire à Gaza, que ce soit de la nourriture mais aussi des équipements médicaux, en violation du droit humanitaire international. 

«Malgré sa responsabilité en tant que puissance occupante, les pratiques et décisions d'Israël continuent de bloquer et d'empêcher systématiquement et délibérément toute réponse humanitaire internationale significative dans la bande de Gaza», écrit Oxfam dans son rapport. 

L'ONG dénonce notamment des protocoles d'inspection de l'aide «injustement inefficaces», qui créent des délais de «vingt jours en moyenne» pour permettre aux camions d'entrer dans le territoire palestinien, ou encore des «attaques contre des personnels humanitaires, des structures d'aide et des convois humanitaires». Elle critique aussi le blocage «quotidien» de certains équipements qualifiés d'à «double usage», du matériel considéré comme pouvant être utilisé à des fins militaires. 

Oxfam explique ainsi que des poches à eau ou des kits d'analyse d'eau ont été rejetés «sans raison» d'une de ses cargaisons, avant d'être finalement approuvés ultérieurement. Restrictions d’accès pour les travailleurs humanitaires Certains équipements indispensables pour le travail de ses personnels, comme des équipements de communication, de protection ou des générateurs pour alimenter ses bureaux, subissent également des «restrictions». 

L'ONG pointe encore des «restrictions d'accès» pour les travailleurs humanitaires, en particulier dans le nord de la bande de Gaza. Selon l'ONG, 2874 camions sont entrés dans le territoire en février, soit «seulement 20% de l'aide quotidienne» qui y entrait avant le 7 octobre. Israël a lancé une vaste opération militaire à Gaza en représailles à l'attaque sanglante du Hamas du 7 octobre sur son sol, qui a entraîné la mort d'au moins 1160 personnes, la plupart des civils, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes. 

Depuis, plus de 31.600 personnes ont été tuées dans le territoire palestinien, selon le Hamas, tandis qu'1,7 million d'habitants, sur une population de 2,4 millions, ont été déplacées selon l'ONU. «Les conditions que nous avons observées à Gaza sont pires que catastrophiques», indique Oxfam, alors que le territoire est au bord de la famine. Pour tenter d'acheminer davantage d'aide, des parachutages de nourriture ont été effectués et la communauté internationale a entrepris de livrer des vivres par la mer.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.