Ouverture hier à Alger du Salon Batimatec : Cap sur l’export

06/05/2024 mis à jour: 08:33
2150
Photo : D. R.

S’étalant sur une surface d’exposition de 40 000 m², le salon Batimatec qui se déroulera jusqu’au 9 mai prochain est marqué parla participation de plus de 500 sociétés nationales publiques et privées et de prés de 300 sociétés étrangères représentant une quinzaine de pays.

La 26e édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec 2024) s’est ouverte hier au Palais des expositions des Pins maritimes (Alger) avec en ligne de mire l’impulsion des exportations du secteur.

Une directive inlassablement répétée par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, qui a procédé à l’ouverture du Salon, accompagné du ministre des Travaux publics et des Infrastructures de base, Lakhdar Rekhroukh, du ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, et du ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, en présence du wali d’Alger, Mohamed Abdennour Rabehi.

Le ministre a insisté, lors de la visite de plusieurs stands des entreprises publiques et privées, sur cet impératif, placé au cœur des objectifs du gouvernement, qui a interdit les importations, a-t-il rappelé, comme c’est le cas pour le segment de la céramique, «afin de favoriser l’autosuffisance nationale et ouvrir la voie aux exportations».

A propos du programme AADL 3, M. Belaribi a estimé prématuré de donner tous les détails sur la prochaine formule et la date de son lancement effectif. Il a cependant affirmé, lors d’une conférence de presse organisée en marge du Salon, que les obstacles liés aux assiettes foncières ont été aplanis, grâce à la collaboration des walis.

S’étalant sur une surface d’exposition de 40 000 m², le Salon Batimatec, qui se déroulera jusqu’au 9 mai, est marqué par la participation de plus de 500 sociétés nationales publiques et privées et de près de 300 sociétés étrangères représentant une quinzaine de pays, dont la Turquie, l’Italie, et la Chine, mais aussi le Portugal, la France, la Tunisie et la Belgique, les Emirats arabes unis, l’Egypte, la Pologne, les Pays-bas et l’Espagne. En plus des stands d’exposition, l’édition 2024 sera marquée notamment par les espaces d’animation, de vulgarisation et de débat autour du secteur du bâtiment.

Batimatec expo, société organisatrice du Salon, souligne qu’elle innove cette année en captant l’intérêt des start-up, qui seront mises à l’honneur, dans le cadre d’espaces dédiés aux animations techniques, avec l’objectif de démontrer le savoir-faire des jeunes entrepreneurs en matière d’innovation industrielle, en particulier dans le secteur des matériaux et des procédés de construction.

Par ailleurs, le programme de conférences techniques qui se dérouleront en marge du Salon, s’articulera autour de diverses thématiques, sous la supervision de plusieurs panels d’experts, dont des cadres du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

Il s’agira notamment de débattre du «Monitoring des immeubles de grande hauteur», le «Contrôle des corps d’Etat techniques (CET) dans le bâtiment», et les avantages de l’économie circulaire et l’efficacité énergétique dans le BTP.

Les journées techniques aborderont également le thème de l’innovation des start-up, la gestion stratégique en entreprise, en vue d’un management efficace engagé et durable.

A noter également la tenue de la 13e édition du concours national des jeunes architectes «La charrette d’Or», organisé par la revue du collectif d’architecture Vie de villes, avec l’appui du cimentier public GICA. Le concours abordera cette année une thématique intitulée : «Repenser les espaces en commun dans les cités d’habitat», à travers la présentation de projets imaginés par les jeunes lauréats finalistes, en vue de décrocher des prix attribués par un jury d’experts.

 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.