Oued El Hdjar à Didouche Mourad (constantine) : Le problème d’eau devient chronique

13/04/2024 mis à jour: 03:45
1195
Le recours aux propriétaires des camions-citernes est inévitable

Les perturbations dans l’alimentation en eau potable dans les différentes cités de la ville de Didouche Mourad, située à 15 km au nord de Constantine et particulièrement dans celles de la localité d’Oued El Hdjar, sont désormais la hantise des habitants. 

Le problème est devenu tellement chronique à tel point que les services de la Seaco sont sollicités fréquemment pour intervenir et rétablir l’alimentation en eau. Cette situation a été vécue durant la dernière semaine du mois de Ramadhan à la cité 160 logements CNEP à Oued El Hdjar, et plusieurs immeubles de logements sociaux se trouvant non loin du boulevard principal de la même localité. 

Durant sept jours, les habitants des étages supérieurs ne recevaient plus l’eau dans leurs robinets. Ils étaient  contraints de recourir aux services des propriétaires des camions-citernes. Très sollicités, ces derniers n’ont guère chômé. Ils ont même travaillé jusqu’à des heures tardives de la nuit pour satisfaire la demande. «Nous avons été surpris par cette coupure durant la dernière semaine du mois du Ramadhan ; il est impensable de rester sans eau à quelques jours de l’Aïd El Fitr, malgré les directives des plus hautes autorités du pays de ne pas laisser les citoyens sans eau plus de trois jours ; mais que voulez-vous qu’on fasse, ce problème des ruptures de l’alimentation  en eau à Didouche Mourad est devenu un véritable calvaire puisqu’il survient régulièrement et à chaque fois il touche une cité de la ville ; nous demandons aux autorités de la wilaya de trouver des solutions à ce problème», affirment des habitants de la commune. 


Des bouchages fréquents 

Après tant de désagréments et suite aux interventions des services de la Seaco, il a fallu attendre le deuxième jour de l’Aid El Fitr, soit le jeudi 11 avril pour voir la situation se normaliser et l’eau arriver dans les robinets. Contactée pour avoir plus de précisions sur ce problème, la chargée de communication de la Société de l’eau et de l’assainissement de Constantine (Seaco) a expliqué dans une déclaration à El Watan que «ces problèmes sont dus à de fréquents bouchages qui surviennent dans les réseaux d’alimentation en eau de la commune de Didouche Mourad, en raison de la présence d’un fort taux de calcaire dans l’eau provenant de la nappe de Hamma Bouziane; un problème qui n’a épargné aucune cité». 


La situation a pris des proportions alarmantes ces deux dernières années et les habitants n’en peuvent plus. «Nous comprenons l’inquiétude de nos clients et nos équipes interviennent à chaque fois qu’un problème est signalé ; ces mêmes équipes ont été mobilisées en permanence durant les derniers jours du mois de Ramadhan pour rétablir l’alimentation en eau des cités touchées et cela a nécessité la mise en place de moyens importants», ajoute la même source.  Dans un récent communiqué parvenu à notre rédaction, la direction générale de la Seaco avait rappelé que la commune de Didouche Mourad devrait bénéficier dans un proche avenir des eaux du barrage de Beni Haroun dans la cadre de la sécurisation de la région. 

Un projet qui avait été annoncé, il y a plusieurs années, pour lequel l’État a dépensé un énorme budget, et dont les conduites sont bien apparentes sur les hauteurs de la ville de Didouche Mourad, mais dont la concrétisation réelle demeure encore attendue pour délivrer la population d’un calvaire qui a trop duré.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.