Nouvel an amazigh 2974 : Yennayer célébré avec faste à travers toute l’Algérie

11/01/2024 mis à jour: 14:05
21782
Toutes les régions du pays sont au rendez-vous pour célébrer cette tradition millénaire - Photo : Sami K.

Toutes les wilayas du pays sont au rendez-vous avec les activités de la célébration de cette tradition millénaire.

Yennayer 2974, premier jour de l’an amazigh, est fêté  à travers les quatre coins du pays, histoire de ressusciter une tradition ancienne qui compose un pan du patrimoine culturel. Plusieurs wilayas sont ainsi au rendez-vous avec la célébration de cette tradition millénaire.

Des activités sont préparées par les institutions et les associations dans une ambiance qui revisite l’aspect originel des us et coutumes  d’une civilisation antique.

Ainsi, à l’instar de plusieurs autres localités d’Algérie,  dans la wilaya de Tizi Ouzou, le coup d’envoi des festivités de Yennayer a été donné, lundi, à la maison de la culture Mouloud Mammeri qui abrité une panoplie d’activités dans le cadre d’un riche programme mis sur pied, notamment la direction de la culture et des arts et celle de la jeunesse et des sports.

La mobilisation du mouvement associatif et des comités de villages a également donné un coup d’éclat à cette manifestation. Des représentants des institutions, à leur tête, le wali de Tizi Ouzou, Djilali Doumi, ont pris part à la cérémonie d’ouverture de cette célébration, dont les activités prévues s’étaleront jusqu’à dimanche 14 de ce mois de janvier, à travers tout le territoire de la wilaya.

Semaine culturelle à Tizi Ouzou

Le premier jour de  la semaine culturelle de Yennayer a été marqué aussi par le lancement de la 2e   édition du concours du chant féminin «Urar N’lxlat». Ainsi, des adhérents de l’association culturelle «Amqias» du village historique et archéologique Taksebt, de la commune d’Iflissen, dans la daïra de Tigzirt, ont présenté une démonstration consistant à préparer le repas de Yennayer dans la pure tradition ancestrale.

D’autres actions ont marqué la journée d’ouverture de Yennayer comme l’extraction, via la méthode traditionnelle, d’huile d’olive par l’association Tigedit d’Aït Zaïm, ou encore la décoration sur la poterie, le cuivre, la broderie berbère et la préparation de multiples plats traditionnels.

La direction de la culture a aussi procédé au lancement d’un riche forum du livre, regroupant de nombreux auteurs   qui ont édité en langue amazighe. Ces derniers organisent la vente-dédicace de leurs ouvrages.

Cela sans parler de la grande et magnifique exposition d’objets traditionnels et autres produits qui mettent en valeur la culture culinaire de la région dans une atmosphère où se mêlent savoir-faire et action rites culturelles.

Les différents établissements culturels de la wilaya, à savoir la bibliothèque principale de lecture publique, la cinémathèque, la salle de cinéma Djurdjura, et l’annexe de la maison de la culture Mouloud Mammeri d’Azazga, proposent  aussi au public un large choix d’activités culturelles, artistiques et scientifiques.

Des conférences sur des thèmes ayant trait à Yennayer et au patrimoine berbère, des journées d’études en plus de tables rondes sont ainsi annoncées pour rythmer la célébration de la semaine de Yennayer dans la wilaya de Tzi Ouzou.

Journée d’étude

Ces activités seront appuyées par des expositions étalant les richesses matérielles et immatérielles du pays, des projections cinématographiques, des spectacles musicaux, des pièces théâtrales sont au programme de ces festivités.  Une journée d’étude en hommage au professeur Mohammed Dahmani est également au menu  de la célébration de Yennayer à Tizi Ouzou.

Cette rencontre est organisée en signe de reconnaissance au grand travail effectué par  le Pr Dahmani  pour la préservation du patrimoine matériel et immatériel amazigh. Ce chercheur, enseignant à l’université Mouloud Mammeri, actuellement en retraite active, dispose d’une collection de  plus de 40 000 pièces d’un art qui remonte au néolithique.

Il s’agit d’un trésor, fruit d’un grand travail effectué dans le cadre des sorties sur le terrain afin de récupérer des objets, en poterie, notamment, dans plusieurs localités du pays. Le même chercheur a également édité plusieurs livres sur le patrimoine comme Tazqa (maison traditionnelle kabyle) et Ticrad. Il a été honoré pour le travail de mémoire réalisé pendant plusieurs décennies.

Au théâtre régional Kateb Yacine, il a été procédé, à l’occasion, au lancement de la 5e édition du concours de la meilleure production théâtrale en tamazight de l’année 2023. En parallèle, cet établissement culturel abrite aussi, durant la même semaine, plusieurs représentations théâtrales.

Par ailleurs, dans le même sillage, le programme des activités de proximité commémoratives de Yennayer sera assuré par le mouvement associatif, les comités de villages ainsi que la direction locale de la jeunesse et des sports à travers les maisons de jeunes et autres établissements relevant de la DJS.

Ainsi, et pour ne citer que ces quelques exemples, le centre de loisirs scientifiques (CLS) du chef-lieu de wilaya, les maisons de jeunes de Aït Yahia Moussa, Ait Mendes, Illoula Oumalou, Aussi Youcef, Ouacifs, ou encore la salle polyvalente de Tizi Gheniff ont prévu, entre autres festivités, des animations culturelles, des concours d’art culinaire et vestimentaire.

Marché de Yennayer

Il faut souligner aussi l’ouverture du marché de Yennayer, et ce, pour une période d’une  semaine, à la place de l’ancienne gare routière de Tizi Ouzou. Ce marché est dédié aux produits traditionnels.  Cet espace commercial où l’on propose,  notamment des légumes secs, de la semoule, des viandes rouge et blanche, du miel, et autres friandises, huile d’olive et boissons multiples est ouvert durant ce mois de janvier.

C’est la ruée vers cet espace commercial où les commerçants proposent leur marchandise à des prix abordables, avons-nous constaté lors de notre passage. «Ce marché permet de mettre à la disposition des citoyens les produits relatifs à la confection du menu traditionnel de Yennayer et à la célébration de cet événement avec des prix abordables», a déclaré le wali de Tizi Ouzou, Djilali Doumi.

La journée de demain sera également l’occasion de primer les lauréats du concours de la 3e édition du concours de l’amazighisation. Cette compétition vise, pour rappel, à encourager  l’utilisation de la transcription amazighe dans l’administration et les lieux publics, à travers les différentes localités.

Elle consacre ainsi la commune ayant adopté l’usage de tamazight. Ce concours qui entre désormais dans les activités incontournables de la célébration de Yennayer est organisé sous l’égide de la commission sociale et culturelle de l’APW de Tizi Ouzou.

La proclamation des résultats est prévue pour aujourd’hui, jeudi. Dans les villages, les citoyens sont également au rendez-vous avec le rituel de Yennayer  qui est marqué dans la communion et le partage à travers un  repas (couscous au poulet) offert aux citoyens dans le cadre des programmes de festivités organisées par les comités de villages et les associations.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.