Normalisation du makhzen avec l’entité sioniste : Un front marocain dénonce la présence sioniste dans le secteur agricole

24/05/2023 mis à jour: 20:07
1770
Le peuple marocain rejette la normalisation des relations entre le Maroc et l’entité soniste

Le Front marocain en soutien à la Palestine et contre la normalisation multiplie les dénonciation et des actions contre la présence sioniste dans les secteurs agricole, culturel et politique au Maroc. 

Un Salon international de l’agriculture s’est tenu dernièrement à Meknès. Des enterprises israéliennes y ont participé en masse. Une «intrusion» qui a fait sortir dans la rue des Marocains contre la normalisation. Le site d’informations Enass, un des rares médias à tenir tête au régime alaouite, rapporte les faits, avec témoignages et photos. 

Colonialisme dans l’agriculture

«L’entité sioniste pousse ses pions dans l’agriculture depuis plus d’une décennie, ce qui fait craindre une perte de souveraineté alimentaire dans ce domaine sensible», alertent les manifestants. «L’agression sioniste se poursuit contre le peuple palestinien. Il y a des incursions répétées dans l’avant-poste de la mosquée Al Aqsa, soutenues par l’armée d’occupation (…)» dénoncent-ils. 

«Le gouvernement marocain a fait le choix d’inviter des entreprises israéliennes dans une forme d’occuper des terres», ajoutent-ils. Et de regretter, tout en réfutant : «Nous regrettons l’octroi de marchés à des sionistes, des terres au sein de notre patrie. C’est une honte.» 

Saaida Eloualous, membre du Front, s’est élevé contre «la présence des sionistes fascistes dans des événements importants au niveau national et international sur le sol marocain. Nous dénonçons l’octroi à des sionistes de marchés, des terres au sein de notre patrie. Le pavillon sioniste au SIAM (Salon international de l’agriculture au Maroc) est une honte.» 

Constitué au lendemain de la normalisation, le Front proteste : «Les citoyens palestiniens non armés sont exclus des cours de la mosquée Al Aqsa par la force et la violence. Les maisons à Jérusalem et les villes palestiniennes adjacentes sont démolies, les terres, les maisons et toutes les propriétés confisquées dans la purification ethnique sous le regard de tout le monde. Le Front s’indigne du fait que les responsables marocains continuent à poursuivre la normalisation avec ce qui s’apparente à une invasion sioniste de notre pays». 

Le Front condamne «l’agression sioniste sur la bande de Ghaza et l’assassinat des dirigeants de la résistance et d’un certain nombre de femmes et d’hommes et à l’occasion de la Nakba que le peuple palestinien commémore le 15 mai de chaque année». 

Mohammed Lagsir, coordinateur adjoint du secrétariat local du Front marocain pour le soutien de la Palestine et contre la normalisation à Meknès, rappelle «la condamnation de ces crimes graves et de l’agression à laquelle la bande de Ghaza est fréquemment soumise au vu et au su du monde entier et en particulier de l’Occident impérialiste dirigé par les Etats-Unis. Quant au régime marocain, il reste pratiquement silencieux face à ces crimes»

Le Front marocain pour le soutien de la Palestine et contre la normalisation est composé de journalistes indépendants, d’intellectuels et de la société civile. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.