Myriam Mohli Aoues expose à la galerie Ezzou’Art à Alger : «Abstraction du bleu en folie»

11/09/2022 mis à jour: 23:30
1839

Les cimaises de la  galerie Ezzou’art à Alger abrite, du  3 au 22 septembre , une exposition de peinture signée par l’artiste Myriam Mohli Aoues.

 

A travers l’exposition intitulée «Abstraction du bleu en folie», les passionnés d’art pourront admirer des œuvres récentes colorées à outrance avec toutefois une prédominance de la couleur bleue. Une trentaine de travaux sont proposés entre toiles, coffrets et objet de décoration. 

La peinture de Myriam Mohli Aoues a cette force de représenter l’art de la nature dans tous ses états. Elle puise, pour ainsi dire, dans la nature pour fabriquer son matériel d’artiste. 

Dans une démarche personnalisée assez abstraite, aidés par son couteau, elle peint le cœur de la forêt avec sa nature luxuriante, ses arbres et ses champs fleuris à perte de vue. L’univers marin n’est pas en reste puisqu’on retrouve des ressacs de la mer avec les remous des vagues. La surface de certaines œuvres -réalisé tantôt à la peinture à l’huile, tantôt à l’acrylique - est tapissée de traits de couteau furtifs bleus et blancs où au centre des silhouettes sont figées mais qui ne sont pas inconnues à l’artiste peintre. 

Ces silhouettes expressives sont enveloppées dans des tons entre éclat et sobriété. Inconsciemment, Myriam Molhi Aoues évoque, ainsi, les sensations familières et intimes liées à la mémoire. Sa peinture devient poésie. En effet, elle dessine avec poésie des choses du monde qui l’entoure, les apparences ou encore des ressentis du moment et du passé à la fois. 

Fasciné et épris de La Casbah d’Alger, l’artiste peintre a voulu immortaliser à sa façon l’un des lieux les plus anciens et riches à Alger, à savoir La Casbah d’Alger avec ses venelles, ses escaliers et sa peinture blanche étincelante. Le couteau reste pour l’artiste peintre un outil pictural important et incontournable pour étaler la peinture épaisse sur la toile ou travailler l’œuvre par empâtement. 

Pour rappel, l’artiste peintre Myriam Mohli Aoues est infirmière de formation et artiste peintre. Elle a baigné très jeune au milieu des chevalets, des pinceaux et des palettes. En effet, un univers qu’elle connaît trop bien puisqu’elle est la fille d’un artiste peintre. Ses grands-parents sont modélistes de profession. Le dessin n’avait aucun secret pour elle. Toutefois, à l’âge de 15 ans, elle réalise un rêve qui lui tenait à cœur, celui d’exposer avec sa mère à Saint Etienne, en France. Elle a étudié à la république des arts en Algérie. Elle compte à son actif plusieurs participations à des expositions en Algérie et à l’étranger. Elle a exposé notamment à Alger, au niveau de l’Opéra Boualem Bessaïh de Ouled, à l’Institut français et au Centre culturel, à l’Hôtel Mercure et au complexe Sable d’or. Elle a eu aussi le privilège d’exposer au Business affaire espace à Saint-Germain-des-Prés, à l’international Gallery au village suisse et à la Galerie-Restaurant Hierbabuena à Paris. 
 

Elle avoue que son inspiration lui vient de ses nombreux voyages et «surtout des croisières, rien que pour contempler la mer, faire le vide autour de moi entre ciel et mer que demander de plus pour plonger et s’inspirer de la beauté de notre univers que l’ homme se doit de préserver», explique-t-elle.

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer