Mostaganem : Clôture de la 10e édition du Festival culturel national de la poésie melhoun

25/12/2023 mis à jour: 11:28
APS
273
Cette édition a enregistré la participation de 51 poètes de 18 wilayas

La dixième édition du Festival culturel national de la poésie melhoun, dédiée au Cheikh Sidi Lakhdar Benkhelouf (16e siècle) a pris fin, samedi soir à Mostaganem. 

La cérémonie de clôture de cette manifestation culturelle, organisée du 22 au 24 décembre en cours à la salle Rima de la Maison de la culture «Ould Abderrahmane Kaki» de Mostaganem, a rendu hommage au Cheikh défunt Omar Mokrani (1896-1980), en guise de reconnaissance à son parcours artistique de 5 décennies, son rôle dans la préservation de la poésie algérienne melhoun et ses contributions pour sauvegarder la culture nationale et la mémoire populaire. 

Après une séquence de l’Iliade d’Algérie du poète Moufdi Zakaria, plusieurs poètes se sont succédé sur scène, à l’instar de Chamkha, Ahmed Ghani (Béjaïa), Khaled de Ghardaïa, Aouda Belarbi de Mostaganem et Rachid Boumaâza de Mila, qui ont présenté un cocktail de qassidates alliant le patriotisme algérien avec les sentiments de solidarité avec le peuple palestinien.Les poètes Bouloufa Zaghbi et Dahou Mansour (Tiaret), Bachir de Mostaganem, Abdloussi Mohamed (Oran), Khaled Benabdelaziz (Alger) et Nacer Hadjadj ont exprimé dans leurs poèmes les sens de la résistance et les valeurs de la défense des questions de la nation. 

«Cette édition, qui a enregistré la participation de 51 poètes de 18 wilayas, a été exceptionnelle», selon le commissaire du festival Abdelkader Bendamèche, où les poètes du melhoun algérien ont lancé un cri devant l’injustice vécue par le peuple palestinien, notamment la population de Ghaza, faisant véhiculer un message de la poésie engagée sur les sens de patriotisme, de liberté et de justice.

La manifestation a enregistré, cette année et pour la première fois, l’organisation, hier, à la Maison de la culture de la wilaya de Chlef, un hommage dans le cadre de cette édition au Cheikh Omar Mokrani dans sa ville natale, avec la présentation de son recueil poétique à ses lecteurs et admirateurs. 

Un film documentaire sur Cheikh Omar Mokrani et un autre sur les publications du Festival culturel national de la poésie melhoun, durant dix années, ont été présentés, à l’occasion de cette cérémonie intitulée «Hadj Nacer en tournée nostalgique».

Cette manifestation a connu, avant-hier, la tenue de conférences sur «la poésie Melhoun et la résistance» à la bibliothèque principale de lecture publique «Moulay Belhamissi», avec la participation d’universitaires des universités de Mostaganem, Oran, Chlef, Alger, Ghardaïa, Ouargla et Adrar, ainsi que des poètes et des personnes intéressés par la culture populaire. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.