Monts de l’Eddough dans la wilaya de Skikda : Le site classé réserve naturelle marine

30/03/2024 mis à jour: 14:49
748
La région recèle une grande biodiversité marine et terrestre

La partie des monts de l’Eddough située sur le territoire de la wilaya de Skikda, précisément dans la commune d’El Marsa, vient d’être classée comme réserve naturelle marine. 

Cette mesure adoptée à l’unanimité lors d’une réunion présidée la semaine dernière par la wali Houria Meddahi, en présence des directions et des services concernés, permettra de valoriser cette région qui recèle d’importantes richesses naturelles d’une grande diversité biologique. 

Selon les services de la wilaya, cette importante étape, ayant reçu l’appréciation de la première responsable de l’exécutif et qui survient suite à une proposition de la direction de l’environnement, aura des répercussions positives sur la région et les riverains sur le double plan environnemental et agricole avec toutes les possibilités de création d’emplois. 

Pour sa part, la wali a invité toutes les parties concernées à coordonner avec la population locale et le mouvement associatif pour une bonne gestion de cette réserve, afin d’atteindre les objectifs arrêtés par cette importante opération. Il s’agit, entre autres, de la valorisation des ressources naturelles locales par une exploitation rationnelle qui sera concrétisée à travers la création de coopératives apicoles et de production de l’huile d’olive. Il est utile de rappeler que le projet de classification de cette aire a été annoncé au mois de décembre 2021. 

Une étude socioéconomique et socioécologique a été confiée à l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), en coordination avec la direction locale de l’environnement, en vue du classement en réserve naturelle de ce site qui recèle une riche biodiversité marine et terrestre. 
Une étude qui devrait être soumise pour approbation à la Commission nationale de classement des aires protégées. 
 

Le projet, qui avait été présenté à l’époque lors d’une rencontre tenue au palais de la culture Malek-Chebel, en présence de l’ambassadrice allemande en Algérie Mme Elizabeth Wolbers, portait, selon les spécialistes dans ce domaine, sur «la reconnaissance de la biodiversité marine et terrestre de ces montagnes ainsi que des aspects socioéconomique et socioécologique avec une évaluation économique du site».

 À noter que ces montagnes s’étendent du Cap de Garde ou Ras Hamra, dans la wilaya de Annaba, jusqu’au Cap de fer dans la wilaya de Skikda, sur une distance 70 km.          

Copyright 2024 . All Rights Reserved.