Ministère palestinien de la Santé : Six enfants morts de faim

02/03/2024 mis à jour: 11:42
978
Photo : D. R.

Six enfants palestiniens sont morts de faim dans la Bande de Ghaza, selon un nouveau bilan donné mercredi soir par le porte-parole du ministère palestinien de la Santé, Ashraf Al Qudra.

Selon le porte-parole du ministère, quatre enfants sont décédés dans le quartier Al Shifa en raison de la déshydratation et de la malnutrition, portant à six le bilan initial qui faisait état de deux nourrissons morts de faim. Al Qudra a appelé les institutions internationales à «prendre des mesures immédiates pour éviter une catastrophe humanitaire» dans le nord de la Bande de Ghaza, assiégée par les forces d’occupation.

Il a ajouté : «La communauté internationale est confrontée à une épreuve morale et humanitaire pour mettre fin au génocide commis par l’occupation dans la Bande de Ghaza.» Mercredi, le mouvement de résistance Hamas avait déclaré que la mort d’enfants des suites de la déshydratation et de la malnutrition à l’hôpital Kamal Adwan est un «échec international dans la protection de l’humanité». 

Le 19 février, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) avait averti que la forte augmentation de la malnutrition chez les enfants et les femmes enceintes et allaitantes dans la Bande de Ghaza constitue une «menace sérieuse» pour leur santé, surtout avec la guerre dévastatrice qui se poursuit dans l’enclave palestinienne.

Pendant l’agression sioniste contre Ghaza, les forces sionistes ont mis 31 hôpitaux hors service en les bombardant, les détruisant et en les privant de fournitures médicales et de carburant. Elles ont également ciblé partiellement 152 établissements de santé, selon des sources palestiniennes citées par l’agence de presse Wafa.

Depuis le 7 octobre dernier, l’armée d’occupation sioniste mène une agression dévastatrice contre Ghaza qui a fait plus de 30 000 martyrs, selon un nouveau bilan officiel donné jeudi matin. Les bombardements sionistes incessants ont également provoqué des destructions massives d’infrastructures et une crise humanitaire sans précédent à Ghaza, selon des sources palestiniennes et onusiennes.

Le bilan de l’agression génocidaire contre la Bande de Ghaza s’est alourdi à 30 035 martyrs et 70 457 blessés depuis le 7 octobre dernier, a indiqué jeudi le ministère palestinien de la Santé. Selon la même source, l’armée d’occupation sioniste a commis 9 massacres au cours des dernières 24 heures dans la Bande de Ghaza, faisant 81 martyrs et 132 blessés.

Le ministère palestinien de la Santé a également indiqué qu’un certain nombre de victimes palestiniennes se trouvent encore sous les décombres et sur les routes, et que les forces de l’occupation empêchent les ambulances et les équipes de la Protection civile de leur porter secours.

Depuis le 7 octobre 2023, l’armée sioniste mène une agression sauvage contre l’enclave palestinienne, qui a entraîné des destructions massives d’infrastructures en plus d’une catastrophe humanitaire sans précédent.  
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.