Mesures en faveur de l’université et de l’école : Tebboune ordonne de revoir à la hausse la bourse universitaire

02/10/2023 mis à jour: 14:33
3757
Photo : D. R.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, hier à Alger, une réunion du Conseil des ministres consacrée à l’examen de la rentrée universitaire et scolaire 2023-2024, entre autres, a annoncé un communiqué de la présidence de la République.

Lors de la réunion, le chef de l’Etat a pris une série de mesures en faveur des étudiants et des écoliers. S’agissant du bilan de la rentrée universitaire 2023-2024, il a décidé de revoir à la hausse le montant de la bourse universitaire, qui passera de 1300 DA à 2000 DA par mois. Cette révision à la hausse de la bourse universitaire sera effective à partir du mois d’octobre en cours, a ajouté la même source, évoquant aussi la préparation d’une «nouvelle vision globale» des œuvres universitaires.

Le premier magistrat du pays a salué «le saut qualitatif réalisé dans le secteur de l’enseignement supérieur, notamment en ce qui concerne sa contribution à la valorisation de la production nationale», selon le communiqué de la Présidence. «Le Président a chargé le ministre du secteur de remercier toute la famille de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, lui ordonnant de nouer des jumelages entre les universités algériennes avec leurs homologues étrangères, dans le but de développer les efforts et les perceptions dans le domaine de la recherche et de l’enseignement supérieur», lit-on dans le communiqué.

A propos du bilan de la rentrée scolaire 2023-2024, il a ordonné au gouvernement «d’achever l'équipement des écoles, qu’elles soient rénovées ou nouvelles, en coordination avec les walis de la République, dans un délai de deux semaines au plus tard». Le président Tebboune a aussi recommandé au gouvernement d’«identifier toutes les préoccupations des parents d’élèves concernant la scolarité de leurs enfants, aussi simples soient-elles, et y apporter immédiatement les solutions nécessaires», a conclu le communiqué.

«Mobiliser toutes les capacités»

Lors du dernier Conseil des ministres, le chef de l’Etat a chargé les ministres de l’Intérieur et de l’Education de prendre toutes les mesures pour réussir la rentrée scolaire et «mobiliser toutes les capacités dans le cadre d’une coordination étroite et précise» entre les deux secteurs pour lever les obstacles et résoudre les problèmes. Dans ce cadre, il a ordonné d’exonérer les communes pauvres des charges et des coûts liés à la gestion des écoles primaires, qui seront assurés par l’Etat.

Il a renouvelé son souci d’accorder une importance «exceptionnelle» aux cantines scolaires des zones reculées, «en raison de leur rôle essentiel dans l’instauration d’un climat propice à un apprentissage optimal». Il a aussi ordonné l’accélération de la mise en place d’un office national des cantines scolaires, qui sera exclusivement responsable du processus de restauration.

Le Président a réitéré le soutien «permanent» de l’Etat aux familles à faible revenu et a ordonné la création d’un fonds de solidarité, qui sera supervisé par le ministère de la Solidarité nationale, lequel entreprendra exclusivement le processus de solidarité scolaire, en particulier l’allocation scolaire, dont le payement se fera au moins un mois avant la date d’entrée à l’école, à partir de l’année prochaine, a-t-il ordonné.

A propos de la rentrée universitaire, il a recommandé l’élaboration d’une «vision prospective» qui comprend des «réformes profondes» pour accueillir et améliorer la formation des étudiants, et la présenter lors d’un prochain Conseil des ministres. A ce titre, il a ordonné la création d’une école nationale supérieure de cybersécurité, en coordination avec le ministère de la Défense nationale. Il a également ordonné la préparation d’une étude «globale et intégrée» sur la «faisabilité d’un retour flexible» au système licence classique, en remplacement du système LMD. 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.