Marché pétrolier : Le Brent aux alentours de 83 dollars

14/05/2024 mis à jour: 15:06
562

Les prix du pétrole ont légèrement augmenté en ce début de semaine de cotation, suite à l’annonce par la Chine d’une croissance de ses exportations et importations. L’échec des négociations autour d’un cessez-le-feu en Palestine occupée a également influencé les échanges de l’or noir.

Les contrats à terme sur le Brent étaient en hausse à plus de 83,30 dollars le baril en cours de cotation alors que les contrats à terme sur le brut West Texas Intermediate (WTI) aux Etats-Unis ont augmenté à près de 79 dollars le baril. La Chine a signalé cette semaine une augmentation de 5,45% de ses importations de pétrole brut spécifiquement pour le mois dernier, ce qui équivaut à un taux quotidien de 10,88 millions de barils.

Ce chiffre est inférieur à la moyenne de mars, qui s’élevait à 11,55 millions de b/j, mais reste suffisamment fort pour justifier un changement de sentiment parmi les traders. Les données chinoises ont montré en outre que les prix à la consommation ont augmenté pour un troisième mois consécutif en avril, tandis que les prix à la production ont continué à baisser, signalant une amélioration de la demande intérieure.

L’autre raison maintenant une courbe solide du brut est liée à l’annonce selon laquelle la dernière série de négociations de cessez-le-feu en Palestine occupée n’avait pas abouti à un accord, Israël bombardant Rafah malgré les avertissements internationaux. Par ailleurs les analystes s’attendent, selon Reuters, à ce que la banque centrale américaine maintienne son taux directeur inchangé plus longtemps, soutenant le dollar et rendant le pétrole libellé en dollars plus cher pour les investisseurs détenant d’autres devises.

Dans ce contexte, les attentes selon lesquelles l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l’OPEP+, prolongeraient les réductions d’approvisionnement jusqu’au second semestre de l’année ont également perduré.

L’Irak, deuxième producteur de l’OPEP, s’est engagé pour sa part à réduire volontairement sa production pétrolière, convenue par le groupe de producteurs, selon les déclarations de son ministre du Pétrole à l’agence de presse officielle irakienne. Le marché est attentif par ailleurs à la publication aujourd’hui, des perspectives pétrolières liées à l’évolution de l’offre et de la demande, dans le cadre du rapport mensuel de l’OPEP, en attendant celui de l’AIE en fin de semaine.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.