Marché de proximité à Guelma : Tout sauf la semoule, l’huile et … le lait

12/04/2022 mis à jour: 00:00
1794
La banderole de la direction du commerce a suscité les critiques des passants

Depuis le début du mois de Ramadhan, quelques stands faisant office d’un marché de proximité ont été installés près de l’une des façades du théâtre régional de Guelma. 

L’initiative du ministère du Commerce et de la promotion des exportations devait couvrir les besoins des habitants en produits de large consommation en cette période où la demande s’accentue de jour en jour. Mais contre toute attente, la semoule et l’huile de table demeurent des denrées introuvables sur les étalages. «Franchement, ce qu’ils nous proposent n’a rien d’extraordinaire sur le plan qualité-prix. Les produits d’un pépiniériste c’est très beau, mais ça ne nourrit pas une famille. 

Constatez par vous-même», se sont exclamés des pères de famille, visiblement déçus de ne pas trouver ce qu’ils cherchent en passant en revue la poignée de stands installés. «Ils ont distribué de la semoule une ou deux fois au début du mois du Ramadhan, mais depuis plus rien. Le rush que cela a provoqué n’avait rien de gratifiant», nous confirment des riverains. «Quant à l’huile de table, il nous semble que le produit n’a pas été vendu ici», attestent nos interlocuteurs. 

En effet, si ce marché de proximité implanté au centre-ville de Guelma propose entre autres des ustensiles en terre cuite et des sucreries sans grand intérêt pour les clients, l’apparition d’un vendeur de poulets évidés a quelque peu suscité l’intérêt. «Il propose le poulet à 390 DA le kilo, soit un gain de 30 à 40 dinars. 

C’est la seule bonne affaire ici», nous disent-ils. Bien évidemment, la banderole de la direction du commerce de la wilaya qui a annoncé l’ouverture de ce marché n’a pas manqué de faire, elle aussi, réagir les passants. «Il y a ici une publicité mensongère. Trouvez l’énigme !», ricanent des clients. Quoi qu’il en soit, le rush des deux premiers jours du mois de Ramadhan s’est nettement atténué. Les consommateurs en quête de produits de large consommation, comme la semoule, nous les retrouvons, forcement et quotidiennement, devant les portes des points de vente dédiés et dans les grandes surfaces. 

Quant au marché de proximité de Guelma, vu la pléiade des organismes qui y ont été associés en l’occurrence l’APC de Guelma, la DAS, la direction du commerce, la chambre de l’agriculture, la DSA, la direction du tourisme et autres unions des commerçants, la désillusion des clients est générale. «Il faut croire que les commerçants et autres producteurs de la wilaya n’ont pas adhéré à cet appel», concluent nos interlocuteurs. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.