Lutte contre la hausse des prix : Tayeb Zitouni menace les spéculateurs

03/04/2024 mis à jour: 05:23
4145
Photo : D. R.

Les instructions du président de la République sont claires. Il s’agit de passer à un marché organisé avec les grandes surfaces et les plateformes de distribution ainsi que les centrales d’achat pour régler le problème des pénuries et maîtriser les prix», a déclaré le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, hier, lors de sa visite dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Ainsi, au niveau du marché de gros des Frères Chabane, sis à la périphérie du chef-lieu de wilaya, M. Zitouni a relevé la nécessité de voir les agriculteurs traiter directement avec le grossiste. «C’est une exigence. L’Etat oriente sa politique vers l’investissement dans les marchés de gros parce que nous pouvons maîtriser les prix de manière directe à travers ces espaces commerciaux.

Les marchés de gros seront alimentés directement par les agriculteurs ou bien les producteurs agroalimentaires. Notre objectif est d’aboutir à la stabilité du marché national.

Cette année, nous avons su maîtriser le marché et réguler les prix car nous avons pu éliminer tous les intermédiaires qui interviennent dans la chaîne, entre les producteurs, les importateurs et les consommateurs», a-t-il expliqué, tout en citant le cas des agrumes dont la production est très importante cette année. «Nous avons eu une bonne récolte d’agrumes grâce à l’investissement de l’Etat, mais est-ce que nous pourrons maintenir la même production pour l’année prochain ?» s’est-il interrogé. «Il faut une production constante pour prétendre exporter», a-t-il exigé. «On doit maîtriser le marché pour que le citoyen n’aille pas acheter de la pomme de terre à 50 DA aujourd’hui et à 5 DA dans un mois», a-t-il insisté.

M. Zitoun, accompagné du wali de Tizi Ouzou et des directeurs de l’exécutif ainsi du vice-président de l’APW, a visité le marché de proximité, ouvert durant le mois sacré au niveau de l’ancienne gare routière. Là aussi, M. Zitouni s’est entretenu avec les citoyens qui lui ont confirmé la disponibilité des produits alimentaires à des prix abordables. «Les marchés de proximité ont joué aussi un rôle très important cette année.

Nous avons réussi à en ouvrir pratiquement un dans chaque daïra, ce qui a permis à la population de faire ses achats à des prix accessibles. Nous allons essayer de maintenir cette dynamique même après le Ramadhan», a-t-il indiqué.

M. Zitouni précisera que la baisse des prix est un acte volontaire de la part des commerçants. «Il y a une action citoyenne de la part des commerçants, des artisans et des investisseurs ainsi que des hommes d’affaires. Nous saluons, d’ailleurs, les efforts fournis par l’UGCAA et le CREA», a-t-il ajouté.

Le même ministre a toutefois déclaré qu’il y a toujours «ceux qui veulent rester dans les anciennes pratiques. Mais, a-t-il menacé, qu’ils sachent que les spéculateurs seront punis par la loi. Nous resterons mobilisés pour combattre la spéculation afin de protéger les consommateurs et leur pouvoir d’achat», a-t-il martelé.

Par ailleurs, durant sa visite dans la wilaya de Tizi Ouzou, M. Zitouni s’est également rendu au centre commercial Hyper bas de la nouvelle ville, et il a clôturé sa visite par une halte à la laiterie Tassili de Draâ Ben Khedda. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.