L’USTHB, pôle incontournable pour l’intégration professionnelle des étudiants

31/01/2023 mis à jour: 06:43
2064

L’Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) vient de sceller deux nouveaux partenariats avec des entreprises nationales. En effet, deux conventions de partenariat ont été signées, hier à Alger, par l’Université de Bab Ezzouar avec l’Entreprise nationale des granulats (ENG) et la Société d’exploitation des tramways (Setram). Ces nouveaux partenariats, dont l’USTHB cumule plus d’une dizaine d’autres à son actif, ont pour objectif la formation et l’encouragement à l’intégration professionnelle des étudiants de cette université. Avec cette nouvelle démarche, l’USTHB élargit son champ d’action sur de nouvelles perspectives au profit des étudiants. «Ces conventions offriront de nouvelles formations aux étudiants et des stages assurés par l’ENG et Setram, et ce, en fonction de leurs besoins respectifs. De même qu’elles contribueront à la création de start-up qui trouveront au sein de ces mêmes sociétés un environnement économique propice à leur développement», a indiqué le recteur de l’USTHB, Djamal Eddine Akretche, lors de la cérémonie de signature, organisée au siège de l’université à Bab Ezzouar. Les conventions en question reflètent, en outre, la démarche de l’université consistant à «s’ouvrir sur son environnement socioéconomique et consacrant la nouvelle stratégie du secteur de l’Enseignement supérieur, qui fait de l’université un acteur en interaction avec les entreprises à travers les formations qu’elle dispense au profit du marché de l’emploi», a-t-il expliqué. Tout en relevant que ces conventions impliquent diverses facultés de l’USTHB, M. Akretche a précisé qu’il s’agit notamment de celle de l’informatique qui est la plus concernée, vu son apport aux entreprises signataires en matière d’introduction de l’intelligence artificielle.

De son côté, le président-directeur général de l’ENG, Mohamed Sayah Djellil, s’est réjoui de cette signature qui permettra, a-t-il dit, «un rapprochement entre l’université et l’entreprise», s’engageant à «participer à la formation des étudiants, en complément de leur cursus académique, de sorte à ce qu’ils s’insèrent dans le monde du travail durant leur apprentissage».Pour sa part, le directeur général de Setram, Farid Bouallouche, s’est également dit «heureux de contribuer à l’intégration professionnelle des étudiants, en leur offrant la possibilité de bénéficier de la technologie acquise par la société», qualifiant la convention liant son entreprise à l’USTHB de partenariat «gagnant-gagnant». A noter que l’université avait paraphé plusieurs conventions cadres avec des entreprises durant ces trois dernières années. Pour rappel, en date du 5 octobre 2022, la même université et l’Entreprise de réparation navale (Erenav) ont signé, une convention de partenariat scientifique et pédagogique. Une convention de partenariat avait été signée, le 20 juillet 2022, entre l’Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) et l’Entreprise Métro d’Alger (EMA). Entre autre, le groupe Sonatrach et l’USTHB signe, en date du 17 octobre 2021, une convention de partenariat. Le 13 octobre 2021 avec la Compagnie industrielle des transports algériens (Cital) pour rapprocher les liens entre l’université et l’industrie. Mais aussi le 27 décembre 2020 avec le groupe Saidal et le 29 juillet 2020 avec le Centre de Recherche Scientifique et Technique (CRSTDLA) pour le Développement de la Langue arabe. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.