Le président du Front El Moustakbal, Fateh Boutbig, au forum d’El Moudjahid : «Notre parti ambitionne d’accéder au pouvoir»

02/04/2024 mis à jour: 08:05
1759
Fateh Boutbig, président du Front El Moustakbal, hier au forum d’El Moudjahid - Photo : D. R.

Le Front El Moustakbal présentera-t-il son propre candidat ou soutiendra-t-il une candidature consensuelle ? M. Boutbig s’est contenté d’affirmer que «le conseil national, l’instance suprême du parti auquel le congrès a confié le pouvoir décisionnel, se prononcera à ce sujet au moment opportun».

Le nouveau président du Front El Moustakbal, Fateh Boutbig, ambitionne d’accéder au pouvoir et ne compte pas rester en marge de l’élection présidentielle du 7 septembre prochain. Présentera-t-il son propre candidat ou soutiendra-t-il une candidature consensuelle ?

Les deux hypothèses sont plausibles, mais le parti tranchera cette question après la convocation du corps électoral le 8 juin. «D’une manière ou d’un autre, nous prenons part à ce rendez-vous électoral majeur.

Nul n’ignore que l’objectif et l’ambition d’une formation politique sont d’arriver au pouvoir», insiste Boutbig lors de son passage hier au forum d’El Moudjahid.

Et au successeur de Abdelaziz Belaïd de préciser : «Aujourd’hui, nous sommes ouverts aux deux hypothèses : soit nous entrons dans la compétition avec notre propre candidat ou bien nous apporterons notre caution à un autre postulant.

Il reste que c’est au conseil national de prendre la décision, et ce, au moment opportun.» Le Front El Moustakbal a pour tradition de présenter un candidat. Va-t-il rééditer ce scénario à l’occasion de la prochaine élection ?

«Le conseil national, l’instance suprême du parti auquel le congrès a confié le pouvoir décisionnel, se prononcera à ce sujet au moment adéquat», se contente-t-il d’affirmer, tout en voyant dans la décision prise par Tebboune d’avancer la date de l’élection «une volonté affichée de préserver le processus constitutionnel», qui témoigne, selon lui, «de l’ancrage profond de ces valeurs au sein des institutions de la République». «Il est des prérogatives du chef de l’Etat d’avancer l’organisation des élections, et en ce qui nous concerne, nous sommes en train de mettre en place les instruments permettant la réussite de ces joutes», poursuit-il.

«Resserrer les rangs !»

Pour Boutbig, le Front El Moustakbal constitue «un phare et une tribune» dans laquelle le peuple exprime ses revendications et ses principes : «Au lendemain de la tenue du congrès qui a été un succès, j’ai appelé à la nécessité de resserrer les rangs pour une Algérie nouvelle au vu du contexte actuel du pays.

Au Front El Moustakbal nous adhérons aux positions et aux principes fondateurs du parti et nous ne nous en détournerons jamais.» Boutbig a encore une fois renouvelé son engagement à «construire le parti génération après génération, avec le souci permanent de l’Algérie d’abord et pour toujours».

A ce titre, il a affiché sa disponibilité à s’engager dans toute initiative politique «sérieuse et efficace dans l’intérêt de l’Algérie et qui fera avancer notre pays». Sauf que l’invité du forum d’El Moudjahid joue à ce sujet la carte de la prudence quant aux modalités de coopération.

Boutebig dit soutenir, «loin du discours de complaisance», toutes les réformes initiées par le chef de l’Etat. «Nous croyons en l’action institutionnelle et nous avons le processus des réformes pour leur concrétisation sur le terrain.

Notre objectif principal est la construction d’une Algérie forte loin de la radicalité et du nihilisme», relève le premier responsable du Front, qui se réjouit de l’environnement «clément» dans lequel les Algériens accomplissent le Ramadhan.

«Sur le plan social, nous constatons une amélioration des conditions de vie des Algériens. Des décisions importantes ont été prises, telles que les augmentations de salaires. Seulement ces dispositions doivent être accompagnées de mesures préventives», propose-t-il.

Il lance à cet effet un appel à la classe politique pour l’ouverture d’un débat national autour de certaines questions régionale et internationale.

Interrogé sur la position du Front El Moustakbal par rapport à l’initiative politique du Front des forces sociales (FFS), qui invite des partis politiques à des consultations en vue d’un pacte historique pour le parachèvement du projet national, Boutbig affirme que son parti est en train «de débattre et d’étudier son adhésion ou pas à ce projet». 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.