Le parti relance son appel au dialogue et à l’unification des rangs : Talaiou El Houriyat rend publique son initiative politique

06/06/2023 mis à jour: 07:24
1336
Photo : D. R.

Le parti Talaiou El Houriyat, formation fondée par l’ancien chef de gouvernement, Ali Benflis, lance, lui aussi, une nouvelle initiative politique. Les contours de cette dernière ont été esquissés par le bureau politique de ce parti, dans un communiqué rendu public, hier.

Selon la même source, cette nouvelle démarche repose principalement sur les principes «du dialogue et de l’unification des rangs», en vue de faire sortir le pays de «la crise globale» qu’il traverse. Rappelant son appel lancé dans ce sens il y a quelques mois, Talaiou El Houriyat avance ce qu’il considère comme un cadre général nécessaire à la réussite de toute démarche visant «à installer le pays sur la voie d’une véritable démocratie».

«Le pays fait face à une crise globale qui nécessite, donc, un règlement global (…) Cela passe par la mise en place de conditions d’une solution consensuelle, tributaire également d’une volonté politique d’aller vers le renouvellement et la modernisation du système politique», lit-on dans ce document.

La solution à cette crise, ajoute le parti, nécessite aussi la «contribution de toutes les forces vives pour soutenir l’État national et lui épargner de nouveaux affaiblissements et de nouvelles fractures». Cela passe, selon l’ancienne formation d’Ali Benflis, qui a pris sa retraite politique, par la satisfaction d’un certain nombre de conditions. Dans ce sens, ce parti appelle à «la réhabilitation de l’action politique et du rôle des partis politiques en les considérant comme de principaux partenaires du pouvoir».

Il souligne aussi la nécessité de «réhabiliter le dialogue politique et l’ouverture d’un large débat national horizontal dans le but de faire émerger des idées novatrices concernant l’avenir du pays dans divers domaines».

Ce dialogue, ajoute la même source, doit porter sur la «clarification et l’unification de la vision future», «l’établissement des priorités pour renforcer le front intérieur» et la «détermination des futures caractéristiques du système politique de l’Algérie pour les décennies à venir».

Le futur échange politique, ajoute la même source, doit «trancher la question des options économiques», «faire naître une pensée politique algérienne contemporaine», «renforcer l’unité nationale et la souveraineté de l’État», et «s’adapter aux changements rapides qui s’opèrent dans l’ordre mondial». Pour ce faire, Talaiou El Houriyat exige «le respect des libertés.»

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.