L’artiste Samira Brahmia en concert à Alger : «Le public mérite des shows à la hauteur de ses exigences»

11/04/2023 mis à jour: 08:03
1818
Photo : D. R.

L’auteure, compositrice et interprète Samira Brahmia, promet une soirée exceptionnelle, le 14 avril à partir de 21h30, au niveau  la scène de  Dar Erraïs, au port Port de Sidi Fredj,  à Alger.

Cet événement artistique est organisé dans le cadre des soirées ramdhanesques par Broshing Event’s. L’artiste Samira Brahmia sera accompagnée sur scène par ses acolytes de toujours, à savoir Karim Ziad à la batterie, Youcef Boukella à la basse et de Khliff Mizialloua à la guitare. Au cours de cette soirée, la chanteuse se la folk algérienne présentera à son public algérois, son nouvel album intitulé  Awa (Hawa), sorti le 16 septembre 2022.

Un album qu’elle a écrit et composé avec des influences amazighes, arabes, méditerranéennes et africaines.  Awa qui comporte 13 titres se veut un hommage à la femme. L’autrice compositrice a voulu décliner son album Awa comme un tour de chant, et ce, «en jouant la carte de l’intime et de la sensualité ; de la gravité et de l’humour… tricotant des écheveaux arabo-andalou, africain, jazzy ou pop».

Les treize titres mettent, également, l’accent sur l’abnégation des mères africaines, l’exil, l’altruisme, les ancêtres, les réfugiés, le désir ou encore l’ivresse. A ce propos, elle indique : «Cet album est un hommage à ce que j’aimerais être ; à ce que j’aimerais donner ; à ce que j’aimerais percevoir dans ce monde.

Cet album est une envie d’être heureuse ; de raconter des choses et de rendre hommage à des femmes et pas que…». Et d’ajouter : «Je voudrais raconter tout ce que l’on est : Des personnes qui aimons ; qui voulons construire ; de vivre et de dépasser les souffrances. Aussi, d’être plus fort que l’adversité.»

Il est à noter, qu’en prime du concert qui sera organisé vendredi prochain à Alger, Samira Brahmia est en train de peaufiner un autre projet dénommé «Tour  Awa». Celui-ci portera sur une série de représentations de son nouveau show, -prévue pour l’été 2023. Cette prochaine tournée réunira des professionnels travaillant avec des artistes telles que Lady Gaga ou encore Céline Dion.

Pour la concrétisation et la réussite de ce projet ambitieux, le travail a été entamé avec le ministère de la culture et des arts pour la mise en place de cette tournée. A ce propos, Samira Brahmia précise que la tournée en question lui tient à cœur «car je viens avec de l’innovation ; une équipe et un directeur artistique ayant travaillé avec les plus grands comme Madonna et Will.I.Am… des musiciens de talents.

J’ai envie de présenter un show de qualité internationale. J’ai envie de dire que nous pouvons produire des choses dans notre continent, dans notre pays. Le public mérite des shows à la hauteur de ses exigences. J’ai envie également de faire des propositions scéniques ; chorégraphiques ; musicales…J’ai envie d’offrir un moment d’échange durant lequel nous (le public) allons exulter ensemble».

Pour rappel, Samira Brahmia est née en France à Besançon au milieu des années 1970, alors que son père y fait des études. Sa famille repart en Algérie lorsqu’elle est enfant, et elle y grandit. Dans les années 1990 en Algérie, elle rêve de devenir une chanteuse. Elle devient choriste en 1994 au sein du groupe de rock algérien, Index. En 2001, elle incarne un rôle dans le film L’Autre Monde du réalisateur algérien Merzak Allouache, et y interprète une chanson qu’elle a écrite.

Ce n’est qu’en 2003 qu’elle décide de tenter sa chance en France suite à une tournée dans ce pays. Elle sort en 2006 un premier album, Naïliya, où elle est auteure compositrice interprète. Elle commence à se produire aux côtés de grandes formations, à l’image de l’Orchestre national de Barbès. En 2010, elle commence à se produire sur certaines grandes scènes telles que le Cabaret Sauvage, ou encore Barbès café. Elle se produit aussi dans d’autres spectacles tels que Les Folles Nuits Berbères ou encore le Cabaret Tam-Tam.

Chemin faisant, elle participe à des émissions télévisées populaires, comme la saison 4 de The Voice : La Plus Belle Voix, sur la télévision française en 201, en interprétant notamment la chanson arabo-andalouse Haramtou Bik Nouassi, ou encore l’émission similaire dans le monde arabe, la saison 4 de The Voice Ahla Sawt, y interprétant, cette fois, en tamazigh le titre Ezzi Ssaa. Sa participation à ses émissions lui apporte une notoriété certaine. Elle revient à nouveau au 7e art en 2016 en tant qu’actrice dans le long métrage, De sas en sas. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.