L’APC sans secrétaire général

20/05/2023 mis à jour: 03:32
1364

L’Assemblée populaire communale (APC) de Blida fonctionne sans secrétaire général depuis plus d’une année, «ce qui ne cesse de pénaliser son bon fonctionnement», estime un élu de cette assemblée. En effet, l’ancien secrétaire général a été promu et muté vers une autre wilaya, laissant le poste vacant en dépit de son importance.

Actuellement, un fonctionnaire de l’APC fait fonction de gestionnaire. «Un provisoire qui dure», regrette notre interlocuteur. Un secrétaire général, disposant de toutes les prérogatives et de tous les pouvoirs qui en découlent, se fait donc de plus en plus désiré à l’APC de Blida, et ce, pour veiller à la bonne pratique de la réglementation, au renforcement des capacités de la commune en matière de régularisation et de valorisation de ses ressources, à la fois financières, fiscales et humaines.

Le rôle du secrétaire général est, faut-il le rappeler, primordial dans la gestion administrative et technique de l’APC ainsi que dans la préparation des réunions de l’Assemblée. «L’APC de Blida compte environ 1300 travailleurs, dispose d’un service d’état civil très important en sus d’un contentieux compliqué. Du coup, la commune  de Blida a besoin d’un secrétaire général pour son bon fonctionnement», affirme notre interlocuteur. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.