Lancement de la saison estivale à Jijel : 35 plages autorisées à la baignade

02/06/2024 mis à jour: 02:10
925
Les communes ont mobilisé de gros moyens pour le nettoyage des plages

Le lancement de la saison estivale dans la wilaya de Jijel a eu lieu, hier, en vertu d’une décision prise par les autorités, même si des communes concernées par cette opération n’ont pas encore achevé les procédures de location. 

Depuis le mois de mai dernier, une forte mobilisation a été remarquée pour le nettoyage des plages autorisées à la baignade, l’aménagement des accès et des parkings ainsi que les travaux de réfection de l’éclairage public et l’entretien des postes de Police, de la Gendarmerie et de la Protection civile, la mise en place des points de collecte des ordures et de toutes les commodités, notamment la disponibilité de l’eau potable, afin d’assurer les conditions nécessaires pour le bon accueil des estivants. 

Ces derniers sont attendus par milliers dans une wilaya qui compte des plages considérées parmi les meilleures à l’échelle nationale, mais qui accuse toujours un déficit en matière de structures d’accueil. Une situation qui perdure mais qui ne constitue plus un souci pour les autorités, d’autant que l’hébergement chez l’habitant parvient à résoudre ce problème, alors que les estivants eux-mêmes préfèrent de loin cette formule à laquelle ils ont fini par s’adapter. 

Pour faire face à ce rush surtout durant les mois de juillet et août, les autorités de la wilaya ont pris leurs dispositions pour couvrir les besoins en eau et en produits alimentaires de base. 

Les services d’hygiène et de collecte des déchets ménagers seront mobilisés pour relever le défi. Comme cela a été le cas, l’année dernière, 35 plages surveillées seront ouvertes à la baignade de 9h à 19h. Elles sont réparties sur neuf communes. Ainsi d’Est en Ouest, on y trouve à El Milia la plage de Oued Zhor, à Khiri Oued Adjoul trois plages, dont celles de Beni Belaid Est et Ouest, en plus des plages des communes de Sidi Abdelaziz (3), El Kennar (3), Taher (1), Émir Abdelkader (4), Jijel (7), El Aouana (6) et Ziama Mansouria (7). 

Par ailleurs, il a été décidé d’interdire 19 plages à la baignade, en raison des dangers encourus, ainsi que l’utilisation des embarcations à moteur et tout autre engin dans la zone réservée à la baignade fixée à 100 m. Plusieurs activités culturelles et d’animation seront programmées pour meubler les soirées notamment à Jijel, dont le front de mer connaît un mouvement nocturne exceptionnel. 

Une façon de montrer que la wilaya, avec toutes ses infrastructures, ses services et tous les moyens mis en place, est fin prête pour assurer une bonne saison, surtout qu’elle demeure la principale destination des familles algériennes venant de plusieurs wilayas et même de l’étranger. Le problème des embouteillages dans la ville de Jijel demeure le seul point noir durant cette saison, même si plusieurs mesures ont été prises pour fluidifier la circulation automobile au centre-ville. 

Pour les habitants de la wilaya qui se sont habitués à ces situations, la saison estivale demeure une occasion de créer une belle animation et faire sortir les villes côtières de la torpeur dans laquelle elles sont plongées durant l’année. Notons que les travaux entamés au niveau du tronçon de Boulekhmas sur la RN43 dans la commune de Ziama Mansouriah, reliant la wilaya de Jijel à Béjaia, qui s’est effondré le 20 avril dernier, se poursuivent à une cadence accélérée, avec la possibilité de sa réouverture vers la fin du mois de juillet, selon le site officiel de la wilaya.                                      

Copyright 2024 . All Rights Reserved.