L'ambassadrice du Niger en France «rejette» la décision des putschistes de mettre fin à ses fonctions

04/08/2023 mis à jour: 22:56
1189
Aïchatou Boulama Kané en 2019, lorsqu’elle était ministre du Plan

Aïchatou Boulama Kané rejette catégoriquement la décision prise par les auteurs du coup d'État militaire, la qualifiant de "nulle et non avenue". Elle tient à rappeler sa position en tant qu'ambassadrice en France au service du président légitime Mohamed Bazoum.

Dans un entretien accordé à l'AFP le vendredi 4 août, l'ambassadrice du Niger en France, Aïchatou Boulama Kané, a affirmé sa continuité en tant qu'ambassadrice pour le président légitime Mohamed Bazoum. Elle déclare avec conviction : "Je reste toujours l'ambassadrice du président légitime Bazoum Mohamed et je me considère comme telle." Elle rejette avec fermeté la décision des putschistes de mettre un terme à ses fonctions en déclarant : "La notification des putschistes de mettre fin à mes fonctions, je la considère comme dépourvue de toute validité ; elle émane d'un pouvoir illégitime. Je représente toujours le Niger en France en tant qu'ambassadrice."

La diplomate, qui occupe ce poste en France depuis décembre 2021, exprime son désaccord avec la communication des putschistes, survenue le jeudi 3 août au soir. Ces derniers ont annoncé la fin des fonctions des ambassadeurs du Niger en France, aux États-Unis, au Nigeria et au Togo, dans un communiqué diffusé à la télévision nationale. Alors que les pressions internationales pour rétablir l'ordre constitutionnel au Niger s'intensifient, cette annonce a suscité une réaction ferme d'Aïchatou Boulama Kané.

Elle précise que cette notification lui est parvenue sous forme de lettre, dans laquelle les putschistes ont désigné un chargé d'affaires pour la remplacer, en l'occurrence le premier conseiller de l'ambassade du Niger en France. L'ambassadrice affirme avoir informé ce premier conseiller de son rejet de cette décision. Elle souligne également qu'elle est actuellement en poste dans son bureau et qu'elle a reçu un appel du président Bazoum lui témoignant sa confiance et l'encourageant à poursuivre son travail.

Aïchatou Boulama Kané insiste sur le fait qu'elle ne reconnaît que le président Mohamed Bazoum comme la légitime autorité, celui-là même qui l'a nommée pour représenter le Niger auprès du président français Emmanuel Macron. Elle conclut en affirmant son engagement continu en tant qu'ambassadrice en France au service du président légitime.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.