La DG des impôts, Amel Abdellatif, l’a révélé hier à Constantine : Hausse significative du recouvrement des impôts

02/04/2024 mis à jour: 01:31
16993
Photo : D. R.

La directrice générale des impôts (DGI), Amel Abdellatif, a annoncé, hier, lors de sa visite dans la wilaya de Constantine, qu’en examinant la situation du recouvrement, une augmentation «assez intéressante» a été signalée durant l’année écoulée, soit jusqu’au 31 décembre de 2023.

«Ici, nous parlons du recouvrement réalisé par les services de la Direction générale des impôts et non pas des fiscalités ordinaires relevant de tous les secteurs.

Cette augmentation significative est estimée à 16%», a précisé Mme Abdellatif. Et de poursuivre que cette situation, qui se veut positive, est due à la reprise de l’activité économique, mais surtout aux différentes mesures fiscales.

La même responsable a tenu à rappeler que ces mesures fiscales ont été introduites dans toutes les lois de finances depuis 2021 jusqu’à 2024, suite aux instructions du président de la République. «L’objectif est de répondre à toutes les préoccupations, dont la stabilisation et le renforcement du pouvoir d’achat du citoyen.

Il est question également de prévoir des mesures incitatives pour encourager les différents investisseurs et producteurs locaux», a-t-elle souligné.

Parmi les mesures évoquées par la première responsable des impôts à l’échelle nationale, notons l’ensemble des procédures mises en place pour accompagner les opérateurs en termes de paiement.

C’est pourquoi il a été prévu, indique la DGI, dans la loi des finances de l’année 2024 «une disposition assez intéressante», ayant pour but d’accompagner les opérateurs en difficulté afin de procéder aux paiements des arriérés.

Cet accompagnement se perçoit, entre autres, à travers l’annulation totale de la pénalité de recouvrement de 25% pour les dettes qui ont plus «de quatre ans d’âge».

Mais cette mesure d’annulation est soumise à certaines conditions, à savoir l’engagement de l’opérateur à s’acquitter durant l’année 2024 de l’ensemble des dettes, qui ont plus de quatre ans, sous réserve de se soumettre à un calendrier de paiement ou de payer le montant dans sa totalité.

Par ailleurs et lors de l’inauguration du centre des impôts (CDI) dans la ville d’El Khroub, située à 15 km à l’ouest de Constantine, Amel Abdellatif a assisté à la présentation de la mise en service, à partir du 1er avril, de la plateforme «Moussahama’tic».

Ce système informatique est désormais installé au niveau de 8 recettes des impôts dans la wilaya de Constantine, d’un CPI et d’un CDI. De ce fait, et depuis son lancement en juillet 2021, cette plateforme est actuellement mise en service et opérationnelle au niveau de 266 recettes, réparties sur 32 wilayas.

Ce système, qui entre dans le cadre de la stratégie de l’Etat de se lancer dans la numérisation, inclut tous les types de déclaration en évitant le déplacement du citoyen à travers la simplification des procédures fiscales et l’amélioration de la qualité des services aux contribuables.  
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.