Kamel Baddari préside l’ouverture de l’année universitaire à Guelma : Le passage de l'enseignement en anglais acté

24/09/2023 mis à jour: 13:52
3650
Photo : D. R.

Le ministre a annoncé que l'enseignement en langue anglaise touchera d’abord les étudiants de première année du tronc commun en sciences et technologie, et sciences de la nature et de la vie.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le professeur Kamel Baddari, a officiellement annoncé, hier, le lancement de l’année universitaire 2023-2024 à partir de l’université 8 Mai 1945 de Guelma.

Une annonce faite lors d’une visite de travail et d’inspection qu'il a effectuée essentiellement afin d’inspecter l’état d’avancement des travaux au niveau du nouveau pôle universitaire de 6000 places pédagogiques, situé sur les hauteurs de la ville de Guelma, avec la création d’un institut de télécommunications doté de 2000 places pédagogiques, une faculté de mathématiques, d’informatique et des sciences de la matière de 2000 places et enfin la création de 2000 places pédagogiques pour accueillir les étudiants en sciences de la santé. «Nous avons lancé à partir de Guelma l’ouverture de l’année universitaire 2023-2024.

C’est une occasion pour découvrir les différents projets innovants des étudiants qui ont transformé leurs projets, ou qui sont en cours de les transformer en produits à commercialiser pour la création de richesses et par la même une dynamique nouvelle dans la région de Guelma», a déclaré le ministre lors d’un point de presse. «Nous annonçons également à partir de Guelma le lancement du projet de l’enseignement en langue anglaise, qui touchera d’abord les étudiants de première année du tronc commun en sciences et technologie, et les sciences de la nature et de la vie.

Je suis confiant en cette initiative, puisqu’elle va libérer l’enseignement universitaire à Guelma en apportant un élan supplémentaire dans la qualité de son enseignement et son ouverture vers le monde dans le domaine des technologies», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre a déclaré que les établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ont favorisé la création de 117 bureaux d’études afin de générer de la richesse et fournir l’expertise par l’élaboration des études requises par l’économie nationale.

Il a ajouté que cette année a également vu le dépôt de 870 brevets par des chercheurs universitaires, au moment où 200 autres brevets sont attendus. Le ministre a saisi cette occasion pour appeler les recteurs des universités à développer des offres de formation avancée et d’assurer la concrétisation des conventions de partenariat conclues entre universités, tout en appelant les enseignants formateurs à orienter leurs étudiants vers des sujets novateurs afin qu’ils puissent créer des richesses.  

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.