Intelligence artificielle : Convention entre l’ENSSMAL et la start-up Digi-Roots XR

20/04/2023 mis à jour: 05:43
APS
405

Une convention de partenariat portant sur la conception et la coproduction de prototypes innovants de simulation immersive en 3D a été signée mardi à Alger entre l’Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (ENSSMAL) et la start-up Digi-Roots XR, dans le but de concrétiser des projets   technologiques permettant de consolider la formation des étudiants de l’école.

La convention a été signée au siège de l’école par sa directrice, Boutekrabet Linda, et le chef de la start-up Digi-Roots XR, Drissi Rafik. Cette convention, qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine universitaire de l’intelligence artificielle, lancée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, prévoit la conception et la coproduction de travaux innovants de simulation immersive en 3D, à utiliser comme support pédagogique au profit des étudiants en sciences de la mer et de l’aménagement du littoral.

Cet évènement était l’occasion pour lancer la technologie «ENSSMAL Virtual-Habitat Explorer», conçue par l’équipe pédagogique de l’école en collaboration avec la start-up Digi-Roots XR.

Il s’agit d’une technologie qui permet aux étudiants d’entrer en contact virtuel avec l’environnement marin grâce à un voyage virtuel de 15 minutes, qui leur permet de découvrir les grandes sections marines, les ports et les phares ainsi que certains processus physiques environnementaux qui se produisent en milieux aquatiques.

S’exprimant au terme de la signature de la convention, Mme Boutekrabet a précisé que «l’équipe pédagogique de l’école a conçu, en collaboration avec Digi-Roots XR, des travaux appliqués qui soutiennent la formation pédagogique et utilise l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle, afin de permettre aux étudiants de découvrir la biodiversité de   l’environnement marin sans se déplacer physiquement», l’objectif étant, a-t-elle dit, d’«améliorer la qualité de la formation dispensée aux étudiants».

«La propriété intellectuelle de ces programmes techniques appartient à l’ENSSMAL et au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, car pouvant investir dans ces   programmes et les vendre plus tard», a-t-elle ajouté. Il s’agit justement, a-t-elle poursuivi, «des premiers programmes de ce genre à l’échelle nationale, une idée innovante faisant de cette école l’un des établissements d’enseignement qui forment et détiennent des droits de contenu sur le continent africain et au Moyen-Orient».

Dans le même contexte, le professeur à l’ENSSMAL, Samir Grimes, a mis en exergue les avantages de la technique Virtual-Habitat Explorer, qui est   d’abord un outil éducatif permettant à l’étudiant d’explorer les écosystèmes marins, de plonger dans les profondeurs de la mer et de découvrir la manière dont les espèces animales se comportent notamment dans des lieux à haute pression avec une pénurie alimentaire.

«Cette technique aide l’enseignant et appuie ses cours théoriques avec des travaux pratiques virtuels, mais aussi dans les explications nécessaires   présentées aux étudiants», précise M. Grimes. De son côté, M. Drissi a affirmé que «lorsque l’étudiant met le casque 3D,   il se projette et se lance dans une immersion au fin fond de la mer.

Cette expérience le transporte donc de la réalité vécue à la réalité virtuelle, le rapprochant au plus haut point du milieu qu’il souhaite explorer». Pour ce qui est du premier essai, les étudiants de l’ENSSMAL se sont félicités de cette technique qualifiée d’aventure unique, elle leur avait permis d’étudier l’espèce vivante dans son habitat naturel, contrairement aux anciennes méthodes qui ne franchissent pas les murs du laboratoire.

Copyright 2023 . All Rights Reserved.