Industrie automobile : Ali Aoun rencontre une délégation de l’AAAM

03/06/2023 mis à jour: 11:50
6291

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a reçu, jeudi dernier au siège du ministère, une délégation de l'Association africaine des constructeurs automobiles (AAAM). 

La rencontre a été axée sur les possibilités de renforcer la coopération bilatérale, notamment à travers l’adhésion de l’Algérie à cette association, a indiqué un communiqué du ministère. 

Cette rencontre a été l'occasion pour les membres de la délégation de présenter les activités et les objectifs de l’association, «qui compte les représentants de différents constructeurs automobiles et de fabricants sous-traitants d'équipements et de pièces détachées sur le continent africain, avec pour mission d'accompagner leurs adhésion au niveau régional renforçant ainsi les capacités de l’industrie automobile continentale», précise la même source. 

Pour les responsables algériens du secteur de l'industrie, cette opportunité pourrait être une futur convention-cadre avec les partenaires africains afin d'exploiter des perspectives de création d'un tissu de sous-traitance d'équipementiers et ce, afin de fournir les futurs usines de production de véhicules dans le pays. 

Les entretiens ont permis «l'étude des voies et moyens à même de renforcer la coopération, à travers l’adhésion de l’Algérie en tant que membre dans cette association, eu égard à son potentiel et des perspectives prometteuses du marché automobile en Afrique», souligne le communiqué. Le ministère a expliqué en outre que les entretiens ont également porté «sur les opportunités de promouvoir et d'intensifier les investissements dans le domaine de la construction automobile, compte tenu des perspectives de croissance du marché automobile sur le continent africain». 

L'audience a également permis à M. Aoun de «réitérer l'appui et le soutien du ministère à tous les efforts qui œuvrent à promouvoir l’industrie automobile et à la diversification et l'essor de l’économie nationale», conclut le communiqué. 

A travers cette nouvelle démarche qui suit celle tenue la semaine dernière à Turin avec les Italiens, le ministère de l'Industrie tend à jeter des bases solides pour le développement du secteur de l’industrie automobile avec des partenaires professionnels en la matière, et qui concourront, à moyen terme, à augmenter significativement la participation de l’industrie dans le Revenu national brut (RNB), à la faveur d'une coopération gagnant-gagnant. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.