Guerre du Soudan : Près de 8 millions de déplacés, selon l’ONU

01/02/2024 mis à jour: 01:56
1005
Ce conflit a entraîné la mort de plus de 13 000 personnes - Photo : D. R.

L’un des six pays voisins du Soudan, l’Ethiopie, a accueilli, depuis avril 2023, plus de 100 000 personnes fuyant les combats, selon l’ONU. Celles-ci s’ajoutent aux quelque 50 000 réfugiés soudanais déjà présents dans le pays.

Les combats au Soudan entre l’armée et les paramilitaires ont déplacé «près de 8 millions» de personnes, a déploré hier le haut commissaire des Nations unies aux réfugiés (HCR), Filippo Grandi, cité par l’AFP. La guerre fait rage depuis le 15 avril 2023 entre l’armée du général Abdel Fattah Al Burhan et les Forces de soutien rapide (FSR, paramilitaires) du général Mohammed Hamdane Daglo, ancien numéro deux du pouvoir militaire.

Le conflit a entraîné la mort de plus de 13 000 personnes, selon un bilan très sous-estimé de l’ONG Armed Conflict Location and Event Data Project (Acled). Le «conflit brutal au Soudan» a fait «près de 8 millions» de déplacés, a indiqué dans un communiqué Filippo Grandi, en déplacement en Ethiopie, en appelant «à un soutien urgent (...) pour répondre à leurs besoins».

«Sans un soutien supplémentaire des donateurs, il sera extrêmement difficile de fournir l’aide indispensable à ceux qui en ont le plus besoin», a-t-il déclaré.

«J’ai entendu des histoires déchirantes de perte de famille, d’amis, de foyer et de moyens de subsistance, mais au milieu de ce désespoir, j’ai également vu la détermination des réfugiés à aller de l’avant, si on leur donne le soutien et l’opportunité», a-t-il affirmé.

Au 21 janvier, le nombre de personnes déplacées s’élevait à 7,6 millions, dont environ la moitié d’enfants, selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha). L’un des six pays voisins du Soudan, l’Ethiopie, a accueilli, depuis avril 2023, plus de 100 000 personnes fuyant les combats, selon l’ONU.

Celles-ci s’ajoutent aux quelque 50 000 réfugiés soudanais déjà présents dans le pays. «La semaine dernière, le nombre de nouveaux arrivants au Tchad a dépassé les 500 000 depuis avril dernier et, au Soudan du Sud, 1500 personnes en moyenne traversent quotidiennement le pays», a ajouté le HCR dans un communiqué.

Selon Ocha, au 21 janvier, près de 517 000 personnes ont traversé la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud depuis avril dernier. Les efforts diplomatiques pour des négociations de paix, notamment des Etats-Unis, de l’Arabie Saoudite et, plus récemment, de l’organisation est-africaine Igad ont jusque-là échoué. Les deux camps sont accusés de crimes de guerre, visant notamment les civils, durant les plus de neuf mois de conflit.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.