Grippe saisonnière et Covid-19 : La vaccination, premier rempart

27/11/2023 mis à jour: 04:20
2176

La menace de la Covid-19 est-elle encore présente aujourd’hui? Le virus circule-t-il toujours ? 

La grippe saisonnière sera-t-elle plus virulente cette année par rapport aux années précédentes ? Pour les spécialistes, les voyants ne sont nullement au rouge et la vaccination, quelle que soit la pathologie, reste actuellement le meilleur rempart contre la grippe. 

D’ailleurs la campagne nationale de vaccination  contre la grippe saisonnière, qui a débuté il y a un mois, se poursuit toujours. 

Elle est recommandée chaque année aux personnes âgées faisant partie des groupes vulnérables, aux femmes enceintes où la grippe présente le double risque  pour elle  et pour son bébé, à certaines personnes atteintes de maladie chronique notamment les cardiovasculaires, les catégories souffrant  de maladies respiratoires, de diabète, de type neurologique  ou les immunodéprimés. 

Selon les professionnels de la santé, c’est  durant la fin janvier et début février  que la grippe fait le plus de victimes. C’est pour cette raison qu’il est primordial de mettre l’accent sur la sensibilisation et la vaccination. Après avoir été vacciné, c’est seulement dix jours plus tard que le corps est en mesure de produire les anticorps nécessaires pour combattre les virus en circulation. 

De plus, la prévention, de l’avis des experts de la santé, doit toujours être entreprise avant l’épidémie et jamais après. «Arrêtons d’alarmer la population. Il n’y aucune inquiétude et rien ne prédit que la situation va être pire que les autres années. Le froid s’installera à partir du mois de décembre jusqu’à fin mars avec un pic fin janvier et début février», soutient le Dr Mohamed Yousfi, président de la Société  algérienne d’infectiologie (SAI). 

En parallèle, il y a, explique le spécialiste, la Covid-19, mais cette infection est moins offensive et la personne vaccinée est protégée des formes graves. «Le coronavirus a pratiquement les mêmes symptômes que la grippe saisonnière. Le seul moyen de trancher entre les deux virus est le test PCR. 

Aujourd’hui, il n’y a pas de forme grave», relève-t-il.  Unanimement, les spécialistes affirment que la grippe est une maladie virale et contagieuse ; de même aujourd’hui pour le Sars-Cov-2, car il est contagieux et chaque personne infectée va contaminer au moins trois personnes en l’absence de mesures de protection. Et une personne contaminée mais qui ne ressent pas encore de symptôme peut contaminer d’autres individus. 

Se voulant rassurant, le Dr Yousfi estime que si l’été était caniculaire, automatiquement l’hiver sera rigoureux, ce qui  engendrera une forte progression de la maladie : «Nous avons eu un été chaud,  donc selon les prévisions météorologiques, nous aurons un hiver froid,  ce qui sous-entend des rassemblements familiaux, une certaine  proximité, des espaces non aérés, ce qui va favoriser la propagation du virus de la grippe». Pour éviter la transmission  du virus, la meilleure prévention reste,  insiste le spécialiste, la vaccination. 

A ce titre il appelle, entre autres,  le personnel de la santé, qui est au premier rang à se faire vacciner. «80% des  personnes décédées de Covid-19 n’étaient pas vaccinés. Ce sont des chiffres fiables. Si le vaccin a des effets secondaires il faut relativiser. 

En plus, les effets secondaires graves sont vraiment exceptionnels»,  note le Dr Yousfi, précisant que le premier rempart contre ces virus demeure la prévention, via la vaccination et les mesures barrières. «Une personne malade doit porter un masque, elle doit s’isoler  et se soigner», recommande-t-il. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.