Gestion de l’AEP à Béjaïa : L’ADE sollicite l’accompagnement des APC

26/12/2023 mis à jour: 12:37
1798
Photo : D. R.

Un plan d’intégration de 6 nouvelles communes en 2024 dans la gestion de l’Algérienne des eaux, qui gère actuellement 17 communes sur les 52 que compte la wilaya de Béjaïa, est en cours.

Dans la perspective de l’application de son plan d’intégration de 35 communes dans la gestion de l’Algérienne des eaux, qui gère actuellement 17 localités sur 52 que compte la wilaya de Béjaïa, l’unité ADE-Béjaïa compte sur l’engagement de la wilaya et surtout sur l’accompagnement des APC.

Pour répondre à la demande des élus, consistant à prendre en charge l’AEP et l’amélioration de ce service public à travers les municipalités, l’ADE ne dispose pas d’assez d’effectifs ni de moyens financiers et matériels.

Ainsi, les APC souhaitant se décharger de la gestion et de l’entretien du réseau AEP dans ces conditions doivent désormais mettre la main à la poche pour honorer leurs créances détenues auprès de l’ADE, la mise à niveau des chaînes d’alimentation en eau potable de leurs régions et la mise à la disposition de l’ADE du personnel et des moyens matériels, a laissé entendre Abdenour Sahraoui, directeur de l’unité de Béjaïa.

Afin d’assurer la couverture de la totalité du territoire de la wilaya de Béjaïa, le responsable a estimé qu’il faudra renforcer l’effectif qui enregistre un déficit de 1841 employés.

Actuellement, les services de l’organisme fonctionnent grâce à 1135 travailleurs exerçant à travers les 17 communes en gestion directe, dont la masse salariale représente la moitié du chiffre d’affaires annuel de l’unité (environ 100 milliards).

Pour le moment, l’ADE de Béjaïa se trouve dans l’incapacité d’ouvrir de nouveaux postes budgétaires à cause du maintien du gel des opérations de recrutement dans certains secteurs, l’endettement (360 milliards de centimes) et les créances (161 milliards de centimes) qui limitent la marge de manœuvre de cette établissement commercial.

Pour rappel, selon les chiffres de l’ADE, les créances de celle-ci s’élèvent à pas moins de 161 milliards de centimes, auprès de ses clients, des créances détenues sur les APC et l’administration publiques à hauteur de 75 milliards de centimes, sur les ménages et qui sont de 45 milliards de centimes, et 11,5 milliards de centimes sur le secteur industriel.

Afin de redresser ou de maintenir son équilibre budgétaire dans le souci d’assurer la continuité de ce service public et la qualité de ses prestations, l’ADE-Béjaïa a lancé depuis au moins 3 mois une campagne de recouvrement avec l’aide de l’Office national de l’assainissement (ONA) à travers l’ensemble des communes gérées par l’ADE tout en multipliant les appels au payement des factures.  
 

 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.