Gare routière ouest à Constantine : Des conditions draconiennes seront imposées à Sogral

18/05/2023 mis à jour: 20:13
1869

Après une longue fermeture, la gare routière ouest, située à la cité Boussouf dans la ville de Constantine, sera finalement rouverte le 5 juillet prochain. 

Une bonne nouvelle pour les citoyens, ainsi que les commerçants occupant les locaux dans cette structure dont la fermeture a causé d’énormes pertes pour les recettes  de l’établissement, bien que sa situation stratégique à la sortie ouest de la ville, sur la RN5 menant vers les wilayas de Mila et de Sétif, avait toujours attisé la convoitise de la mafia du foncier. 

D’ailleurs, à une certaine époque, on avait même voulu octroyer le terrain à un investisseur privé. Le projet de réhabilitation de cette gare routière a été inscrit en 2021, avec une autorisation de programme de 28 millions de dinars. Les travaux n’ont été lancés qu’en mars 2023 pour un délai de réalisation de 6 mois. Les travaux menés nécessitent la réfection de l’étanchéité, de l’électricité, la réalisation de la menuiserie en aluminium et en bois métallique, la peinture et la vitrerie ainsi que l’éclairage et l’aménagement extérieurs. «Nous sommes actuellement à un taux d’avancement d’environ 70%, et d’ici le 5 juillet, le projet sera réceptionné. Il ne reste que quelques retouches à faire», a déclaré Charaf Bensari, maire de Constantine. 

Qu’en est-il de la gestion ? Cette dernière sera comme par hasard octroyée à la société d’exploitation des gares routières d’Algérie (Sogral). Une entreprise ayant de mauvais antécédents avec la commune de Constantine, suite à sa gestion contestée de la gare routière Est Tahar Sahraoui. 

Sogral a été accusée à maintes reprises lors des sessions de l’APC de Constantine de mauvaise gestion, provoquant des problèmes avec les commerçants, et ce, sans payer les charges de sa consommation d’énergie. Une situation qui a poussé la commune à recourir à la justice. Pourquoi se jeter encore une fois dans les bras de Sogral ? «C’est le souhait du wali de Constantine. 

D’autant plus, qu’on a voulu travailler avec une société publique, en lui donnant une deuxième chance. Mais cette fois-ci, le contrat ne sera pas anarchique comme celui d’avant», a répondu le P/APC. Et de préciser que des mesures draconiennes seront imposées à Sogral, dont 20% de la gestion revient à la commune au lieu de 10%. Les travaux d’embellissement et le reste des charges seront assurés par la même société. Pour ce qui est des locaux, ils seront occupés par les anciens commerçants, qui ont été reçus à leur tour par le maire.

 Dans le cas contraire, et si Sogral refuse les conditions de la commune, cette dernière fera recours à l’adjudication. «Les commerçants n’ont pas aussi le droit d’effectuer des travaux dans les locaux.  Ils doivent respecter le cahier des charges et ceux qui ont des créances, ils doivent les payer avant», a-t-il indiqué. Ce qui est important, selon le maire, c’est que le ministre des Transports a promis lors de sa récente visite dans la wilaya, des lignes directes Alger-Constantine en H24. La gare ouest restera opérationnelle jour comme nuit, a promis Charaf Bensari.   
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.