France : La tour Eiffel reste fermée pour la quatrième journée consécutive en raison d’une grève

22/02/2024 mis à jour: 02:38
803

La tour Eiffel restera fermée ce jeudi, les salariés de la Société d'exploitation de la tour Eiffel (Sete) ayant reconduit leur grève pour le quatrième jour consécutif, critiquant la gestion financière de leur employeur, selon les syndicats. Une réunion est prévue à 13h00 entre les syndicats et la direction de la Sete.

Ce mouvement social, ayant déjà entraîné la fermeture de la Dame de Fer le 27 décembre, jour du centième anniversaire de la disparition de Gustave Eiffel, intervient en pleines vacances scolaires d'hiver et à cinq mois des Jeux olympiques (26 juillet - 11 août). Mardi, les négociations ont échoué car la demande des deux syndicats d'obtenir un interlocuteur à la mairie, actionnaire ultra-majoritaire (99%) de la Sete, n'a pas été satisfaite.

Les 360 salariés réclament également le droit de consulter l'avenant au contrat de délégation de service public (DSP) qui s'étend jusqu'en 2030, point central de leur mécontentement. Cet avenant, prévoyant une augmentation de 20% des prix des billets, doit être validé en mai au Conseil de Paris. Les points de discorde portent sur la redevance versée par la Sete à la mairie et le budget travaux sur le reste de la DSP.

Les syndicats reprochent à la mairie une «hausse exponentielle de sa redevance, de 8 à 50 millions d'euros par an», tandis que la direction assure qu'elle baissera de 51 millions par rapport au contrat initial. La direction a expliqué qu'elle «ne touchera pas à la redevance parce que la mairie en a besoin, ni au PCI (Plan contractuel d'investissement) parce qu'on ne peut pas mettre d'argent en plus», selon Nada Bzioui.

La Tour Eiffel, malgré une fréquentation retrouvée en 2023, a subi une perte de recettes de près de 120 millions d'euros au cours des deux années de crise sanitaire (2020 et 2021). Pour y faire face, la Sete a été recapitalisée à hauteur de 60 millions d'euros en 2021, mais les surcoûts liés aux travaux de rénovation, notamment la campagne de peinture, ont ajouté environ 130 millions d'euros aux difficultés économiques de l'entreprise.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.