Festival national de la chanson chaâbie : Quatre jeunes interprètes distingués à Alger

11/04/2023 mis à jour: 03:29
APS
688
Photo : D. R.

Quatre jeunes interprètes du chaâbi parmi les candidats finalistes au 12e Festival national de la chanson chaâbi, ont été distingués dimanche soir à Alger en clôture de cet événement dédié à ce genre de musique populaire lors d’une cérémonie de remise des prix aux lauréats.

Le jury, présidé par Mustapha Bouafia, a décerné le 1er prix à Fayçal Boukhetache de Tiaret, le 2e prix à Amir Dilmi (Alger), alors que Rabah Izbatène, alias «Nouss», de Béjaïa, est arrivé en troisième place de ce concours national ouvert dans le cadre de ce festival.

Le jury a remis son prix (du jury) à Ghofrane Ibtihal Bouache de Tipasa, lycéenne de 16 ans, qui a baigné dans la musique andalouse depuis sa tendre enfance avant de se tourner vers le chaâbi pour entamer une carrière qui s’annonce prometteuse.

Les lauréats ont été récompensés lors d’une cérémonie organisée au palais de la culture Moufdi Zakaria, en présence de personnalités culturelles et interprètes de chanson chaâbi, dont Kamel Aziz, finaliste en 2006 de la première édition de ce festival, qui a animé un récital à l’occasion.

Les lauréats recevront également des récompenses financières allant de 100 000 DA à 200 000 DA en plus des attestations remises en présence des candidats et des membres du jury, au côté du commissaire du festival, Abdelkader Bendamèche.

Le membre du jury, Khaled Chaâlal Yacine, a relevé un niveau «assez élevé» des candidats, notant que l’évaluation tient compte de plusieurs critères notamment l’originalité et la capacité de réciter le texte (qcid), la créativité et l’harmonie entre la mélodie et le rythme du texte.

«Le jury, a établi des paramètres mettant en avant la créativité donnant un nouvel élan au texte chanté», a-t-il encore expliqué.
Ouverte jeudi, l’édition 2023 de cet événement, dédié à la chanson chaâbi, a mis en compétition 16 jeunes interprètes finalistes venant de 15 wilayas,  sélectionnés par un jury à l’issue des masters-class qu’ils sont suivies en mars dernier, et encadrées par des professionnels et interprètes de cette musique populaire.

En clôture de cette édition, le lauréat Fayçal Boukhetache, accompagné par un orchestre dirigé par El Hadi El Anka, a animé un récital chaâbi devant un public nombreux.

Organisé depuis 2006, sous l’égide  du ministère de la Culture et des Arts, le Festival culturel national de la chanson chaâbi vise à préserver ce genre de musique populaire en assurant une relève parmi les jeunes interprètes, à travers un accompagnement artistique et académique.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.