Fausses promesses et délais de réalisation des projets : Tebboune met en garde ses ministres

21/03/2023 mis à jour: 19:48
2446
Le président Tebboune donnant ses instructions aux membres du nouveau gouvernement

Le Conseil des ministres a tenu, hier, sa première réunion après le remaniement partiel de l’équipe gouvernementale, effectué jeudi dernier par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. 


Au menu, les questions de l’approvisionnement du marché en produits de large consommation durant le mois de Ramadhan 2023 et l’état d’avancement des projets de dessalement de l’eau de mer et d’alimentation en eau potable. Selon le communiqué de la présidence de la République, Abdelmadjid Tebboune a instruit, lors de la réunion, le Premier ministre de «réduire autant que possible les réunions du gouvernement, sauf en cas de nécessité», tout en lui enjoignant d’«orienter les efforts du gouvernement vers les travaux de terrain».


Le chef de l’Etat a, surtout, mis en garde les membres du gouvernement contre «le fait de faire des promesses ministérielles infondées aux citoyens» et «de présenter des délais déraisonnables». Mieux encore – et plus explicite –, le chef de l’Etat a clairement ordonné à ses ministres de s’«abstenir totalement de l’utilisation exagérée de phrases politiques stéréotypées glorifiant des personnalités à travers les médias, suggérant que toute activité gouvernementale de quelque nature que ce soit est dirigée par le président de la République». 


Difficile de ne pas déceler dans le communiqué un rappel des propos déjà tenus par le président lors du Conseil des ministres du 20 février dernier. Un communiqué «décrypté» le lendemain par l’agence officielle APS, à travers une dépêche qui a fait ressortir la «colère» du locataire du Palais d’El Mouradia.  


Réduire de 50% les prix des transports


Le président de la République a, selon le communiqué, ordonné  au gouvernement de «se concentrer sur la mise en œuvre des programmes et projets d'intérêt pour les citoyens», en rappelant la nécessité de «faire preuve de prévoyance et de sollicitude, notamment en ce qui concerne le bien-être et le confort des citoyens». Il a, en ce sens, instruit le ministre de l’Intérieur d’«établir un calendrier des visites de terrain à effectuer par les membres du gouvernement dans les wilayas sous la supervision du Premier ministre».


Aussi, le suivi et l’application stricte des décisions du Conseil des ministres devront être renforcés sous la «coordination du directeur de cabinet de la présidence de la République et le secrétaire général du gouvernement». Evoquant la modernisation des systèmes de travail de base dans tous les secteurs, en particulier dans la propriété de l'Etat, les Impôts, les Douanes et le Budget, Abdelmadjid Tebboune a appelé le gouvernement à l’effet de «commencer immédiatement à accélérer la voie de la numérisation et des statistiques exactes».

 Il a en outre instruit d’amorcer le «développement d’une plate-forme numérique actualisée qui fournit des informations correctes conduisant à la prise de décisions appropriées, notamment dans la lutte contre la bureaucratie». Concernant les mesures d’encouragement de l’investissement,  le chef de l’Etat  a insisté sur «la nécessité de faciliter les procédures (…), notamment le recours au guichet unique». 

Il a aussi donné des directives pour «réduire exceptionnellement de 50% les prix des transports aériens et maritimes au profit des membres de notre communauté à l’étranger afin qu'ils puissent passer le mois de Ramadhan au sein de leurs familles et dans leur patrie, compte tenu des difficultés économiques dans leur pays de résidence». 

Et, en prévision du mois de Ramadhan, le Président a instruit le gouvernement concernant l’«approvisionnement des marchés en matières premières avec plus d’organisation dans les grandes villes pour éviter toute forme de flottement dans la distribution et la spéculation». 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.