Entre cherté du carburant et contrainte de recharge électrique : Le moteur hybride, le compromis parfait pour le marché local

26/10/2023 mis à jour: 11:23
1711

Bien que le marché de l’automobile national se trouve toujours dans son état embryonnaire, le consommateur algérien reste toujours à l’affût des informations concernant les moteurs des véhicules, du moins ceux disponibles actuellement, à l’image de Fiat, quant à leurs performances, leurs fiabilités et, en particulier, tout ce qui concerne la consommations de carburants. 

Sur les forums et les pages dédiées aux voitures sur les réseaux sociaux, les internautes accordent surtout une attention particulière à la consommation des véhicules déjà disponibles sur le marché local. Tout est passé au crible et certains n’hésitent pas à pointer du doigt la surconsommation excessive de quelques modèles de véhicules. Exception faite, une mention spéciale est accordée au véhicule Fiat 500, commercialisé actuellement par Fiat-Algérie, dont il est (pour le moment) exempté de reproches. 

Ce modèle se voit attribuer les faveurs du public grâce à sa technologie micro-hybridation rechargeable. C’est-à-dire qu’elle est équipée d’un moteur qui combine deux technologies, à savoir un moteur traditionnel thermique doté d’une petite cylindrée, en sus d’un moteur électrique rechargeable en mouvement. 

Dans le détail, un véhicule hybride rechargeable (PHEV  pour : Plug-in hybrid electric vehicles ) est un véhicule équipé d’un moteur thermique, d’un moteur électrique et d’une batterie permettant de parcourir 50 à 70 km en 100 % électrique (pour la plupart des modèles récents), c’est-à-dire sans consommer de carburant. Sur le papier, le véhicule hybride rechargeable a tout à gagner. Il répond aux obligations réglementaires internationales et rassure les automobilistes qui se sentent concernés par les enjeux environnementaux  ou souhaitent tout simplement se conformer aux réglementations mais ne sont pas prêts à passer au tout électrique.  

«Si la très grande majorité de vos trajets quotidiens font 40 à 50km avec un véhicule hybride rechargeable dont la batterie est rechargée, vous allez rouler en électrique quasiment tout le temps. Et les quelques jours dans l’année où vous avez besoin de faire des trajets plus longs, vous roulez en thermique sans avoir besoin de changer de voiture. Dans ce cas d’usage, le véhicule hybride rechargeable est très pertinent», explique un cadre commercial dans l’une des agences Fiat-Algérie. 

Une technologie de transition vers l’électrique 100%

Mais pas que ! La technologie hybride a moins d’incidence sur l’environnement et sur votre portefeuille. Grâce à une meilleure efficacité énergétique et à de faibles émissions, vous pouvez également diminuer vos coûts de fonctionnement et d’entretien. En règle générale, l’achat, la possession et la conduite d’un véhicule hybride auto-rechargeable se révèlent plus économique que pour un modèle diesel équivalent.

 A long terme, des économies d’entretien considérables peuvent être engrangées, car le système hybride ne comporte ni embrayage, ni courroie de distribution, ni démarreur, ni alternateur. Sa partie thermique, en revanche, en possède. Rouler en hybride, c’est aussi synonyme d’adieu aux contraintes d’absence significatives de bornes de recharge dans le pays lequel s’échine à entamer le virage électrique mais qu’il faudra attendre encore quelques années encore pour que le système soit optimisé. Pour le moment, le moteur hybride reste la parfaite harmonie entre deux mondes. 

En d’autres termes, il allie l’ancien et le moderne, tout en assurant une transition vers le tout électrique dans les années à venir. 
 

Par Aziz Kharoum
[email protected]
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.