EHS de Ben Aknoun en collaboration avec des médecins étrangers : Interventions chirurgicales au profit d’enfants malades

11/01/2023 mis à jour: 03:41
2151

Dans le cadre des jumelages avec des établissements hospitalier internationaux, l’établissement hospitalier spécialisé (EHS) Maouche Mohand-Amokrane programme plusieurs interventions chirurgicales au profit des malades venus de diverses régions du pays. Le chef du service de chirurgie orthopédique et traumatologique à l’EHS de Ben Aknoun, Pr Mustapha Yakoubi a fait état de la programmation à partir de ce lundi d’une quinzaine d’interventions chirurgicales au profit d’enfants souffrant de paralysie obstétricale du plexus brachial (POPB). Pr Yakoubi a salué cette initiative lancée en 2012 par l’EHS, en collaboration avec des spécialistes étrangers bénévoles venus des Etats-Unis, du Mexique, de France et de Jordanie ainsi que l’association «Main Tendue», informant que près de 400 enfants ont été opérés à travers l’ensemble du territoire national. Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre du transfert de technologie, du renforcement de la formation pédagogique et de la réduction du taux de transfert des malades à l’étranger, sera suivie d’un colloque scientifique qui sera animé par des spécialistes algériens et étrangers en orthopédie. Dans ce cadre, Pr Salim Ben Amirouche, spécialiste en orthopédie à l’EHS de Ben Aknoun, a fait savoir que le coût de cette opération s’élève à près de 15.000 euros à l’étranger, précisant que l’EHS de Ben Aknoun est le seul établissement à assurer ce type d’intervention à travers le pays, et ce, en collaboration avec des experts étrangers. Pour le Professeur Gilbert Alain Laurent, ce type d’intervention est «extrêmement délicat», d’où la nécessité d’une prise en charge précoce. La présidente de l’Association «Main tendue», Ratiba Nafaa, chapeaute l’opération depuis 2012, en faisant appel à des experts bénévoles en collaboration avec des spécialistes algériens. Cette initiative, assurée par le même staff médical du CHU de Ben Aknoun, intervient en application du programme du ministère de la Santé concernant les conventions de jumelages entre les différents hôpitaux du pays, a-t-on rappelé. L’établissement hospitalier spécialisé de Ben Aknoun n’est pas à sa première initiative. Des opérations lourdes ont été effectuées sur malades dans plusieurs spécialités. Durant l’année 2020, soixante (60) enfants souffrant de la paralysie obstétricale du plexus brachial (POPB), issus de différentes wilayas du pays, ont bénéficié d’interventions chirurgicales du même genre, en collaboration avec une équipe médicale française. Le plexus brachial est un plexus nerveux situé à la base du cou et dans la partie postérieure de la région axillaire. Sa principale fonction est l’innervation somatique et autonome des membres supérieurs (bras). La lésion de ces nerfs entraîne des dysfonctionnements dans les mouvements des membres. Depuis 2012, quelque 600 enfants ont été opérés à l’initiative de la même  association caritative en France (Main tendue), qui œuvre à mettre en contact les spécialistes algériens et leurs homologues français, comme indiqué par sa présidente Ratiba Nafaa. Ces interventions offrent aux médecins algériens l’opportunité d’une formation continue et permettent de réduire les transferts coûteux vers l’étranger. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.