Education : Projets de lycées en stand-by

26/01/2022 mis à jour: 19:46
773

La surcharge des classes se pose encore avec acuité dans des dizaines d’établissements scolaires de la wilaya de Boumerdès. Selon certains enseignants, ce problème a beaucoup facilité la propagation de la Covid-19 en milieu scolaire. 

Ce déficit en termes d’infrastructures est constaté autant dans le cycle primaire que dans le moyen et le secondaire. Ce dernier palier devra être renforcé par 12 lycées. Néanmoins, 9 ne sont pas encore lancés au grand dam des élèves et des enseignants, a-t-on appris auprès de la direction de l’éducation. Certains projets remontent à 2014. Celui prévu à Chabet El Ameur a été gelé en 2016 avant d’être dégelé en 2020. Malgré cela, les travaux tardent toujours à démarrer. Cette situation a été dénoncée à maintes reprises par les élèves du lycée Ahmed Boukabous qui étudient à ce jour dans des salles très dégradées et menacées par un important glissement de terrain. La semaine passée, le bureau d’études a assuré que le nouveau lycée pourrait être réalisé dans un délai de huit mois alors que d’énormes contraintes tardent à être levées. Même situation à Zemmouri où les élèves attendent avec impatience la réalisation du lycée promis depuis 2012 afin de pouvoir quitter les salles en préfabriqué dont certaines ruissellent de partout. Les exemples illustrant l’inertie des services en charge des infrastructures scolaires sont nombreux. Le lycée Mohamed El Aid El Khalifa du chef-lieu n’est toujours pas remplacé en dépit de sa détérioration et la fermeture de certaines salles à cause des risques d’effondrement. R. K.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.