Éducation : De nouvelles instructions pour une orientation massive

31/05/2023 mis à jour: 15:16
1650

Le ministère de l’Education nationale a décidé d’encourager les lycées à opter pour les filières mathématiques et math-techniques dans le cadre de la révision des modalités d’orientation des élèves. Dans une note datée du 25 mai, les chefs d'établissement d'enseignement secondaire sont appelés à orienter 5% des élèves les mieux classés, admis en deuxième année secondaire, vers les spécialités maths et maths-techniques.

Les élèves excellents en maths et physique doivent être automatiquement orientés vers ces spécialités, selon le document ministériel, exigeant le respect des quotas établis pour cette orientation. La note ministérielle insiste beaucoup sur l’indice préalablement défini pour l’orientation des élèves. Leur moyenne doit être égale ou supérieure à 10/20 en physique et maths. Il est aussi question d’accepter tout recours introduit par les élèves ou leurs parents, s’ils souhaitent se réorienter des classes sciences et technologique vers ces filières.

L’idée est surtout d'élever le taux de choix volontaire de ces deux branches au lycée. Une manière de consolider la vision du ministère de l’Enseignement supérieur de revoir l'ordre de priorité dans l'orientation des bacheliers vers les filières mathématiques et math-techniques à l'université. Un besoin et une nécessité. Ces filières attirent moins d’élèves dans le cycle secondaire et les bacheliers sont marginalisés et ne bénéficient pas d’une priorité pour accéder aux écoles supérieures.

Cette situation a conduit les élèves à s’abstenir de choisir ces deux créneaux. Le ministre de l'Education nationale avait souligné en mars dernier, lors de la célébration de la Journée internationale des mathématiques, l'«impact positif» des filières maths et math-techniques sur la vie socioéconomique du pays.

Les enjeux scientifiques et technologiques dépendent de l'amélioration de la qualité de performance et de la promotion de l'enseignement scientifique et technologique, tout en encourageant l'enseignement des différentes filières mathématiques, insistait le ministre.

Aujourd’hui, les données disponibles démontrent un intérêt encore limité pour ces filières. Les responsables du secteur reconnaissent le désintérêt des élèves : 2,68% d’entre eux sont inscrits en maths et 10% en math-techniques.

Le ministère de l’Education insiste, dans sa note adressée aux directeurs de lycée, sur sa «détermination» à œuvrer sans relâche pour promouvoir les projets innovants susceptibles de développer l'enseignement et l'apprentissage de ces matières (maths et math-techniques).

Le département de l’Education dit être prêt à relancer ce créneau et à le redynamiser. Il veut même démontrer les caractéristiques «esthétiques» des mathématiques à travers plusieurs actions.

L’Institut national de recherche en éducation (INRE) a organisé, le 22 mars 2023, une journée d’étude intitulée «La Beauté des mathématiques». Cette manifestation «était une occasion pour découvrir et redécouvrir la beauté des mathématiques, apprécier leur richesse et leur diversité et les considérer comme une source d’inspiration pour développer la création et la réflexion dans tous les domaines confondus», met en avant l’INRE.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.