Documentaires : Une nouvelle distinction pour L’olivier sauvage de Kamel Azouz

25/11/2023 mis à jour: 05:23
2187

Le superbe documentaire L’olivier sauvage qui porte sur le fameux cabaret sauvage et Méziane Azaiche, son hors norme fondateur et directeur, vient de décrocher la mention spéciale du Grand Prix Kilimandjaro Documentaire de la 10e édition du festival Africlap de Toulouse. 

Le jury, présidé par le maitre de conférences de l’université de Bordeaux Rafael Lucas à assuré avoir été touché par le film de Kamel Azouz pour sa construction narrative ainsi que ses qualités techniques, esthétiques et artistiques. 43 œuvres de fiction et documentaire courts et longs métrages ont été présentés lors de cette 10e édition, est-il précisé «dans le but d’effacer les barrières culturelles pour toucher l’humanité et la sensibilité des spectateurs». 

Cette nouvelle distinction obtenue par L’olivier sauvage s’ajoute à deux autres prix décrochés en Italie, à savoir celui du meilleur documentaire lors de la 5e édition du Festival international du film du Vésuve qu’a abritée la ville de Naples en juin de cette année et le prix du meilleur réalisateur lors de la première édition du Festival international de cinéma Opi Soulplace Film qui s’est déroulé dans la région des Abruzzes dans le centre de l’Italie en juillet dernier. 

Rappelons que L’olivier sauvage, long métrage indépendant de 86 minutes, a rencontré un vif succès public lors de la sixième édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme de Saïda en septembre dernier, une manifestation sans compétition autour d’un sacre. Il raconte l’extraordinaire aventure artistique d’un jeune algérien armé d’une bonne dose de foi du charbonnier, débarqué à la fin des années 70 à l’âge de 23 ans, à Paris sans le sou, mais doté d’un sens inné du contact, aimant la fête, oiseau de nuit dès l’adolescence sur les montagnes de Kabylie.

 Avec ce seul capital et l’amour de l’art du spectacle musical sans frontière, il fonde ce qui est reconnu actuellement à Paris, somme un haut lieu de la création artistique où se produisent des artistes de renom du monde entier. Sa distinction en main, Kamal Azouz ne peut s’empêcher d’avouer : «Je suis hyper fier d’avoir porté l’histoire de Méziane Azaiche, une figure extrêmement positive de l’émigration Algérienne en France…»
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.