Deux morts déplorés et 27 victimes secourues à tamanrasset : Inondations meurtrières

19/08/2023 mis à jour: 09:21
2589
Photo : D. R.

La région connaît souvent de fortes chutes de pluie engendrant des crues dévastatrices de ses oueds «silencieux».

Plusieurs régions dans la wilaya de Tamanrasset ont vécu une fin de semaine cauchemardesque, suite aux pluies torrentielles causant de nombreux dégâts humains et matériels.

Les chutes de pluie ont commencé vers 14h dans la journée de mercredi 16 août avant de s’accentuer, en provoquant des crues soudaines des oueds dans les communes de Tamanrasset et d’In Amguel.

Les flots des eaux coulant à grande vitesse ont tout charrié sur leur passage, avant d’envahir les maisons et les sièges de certaines directions publiques dans les différents quartiers de la capitale du Hoggar. On citera à titre d’exemple les sièges de la direction de la sûreté, de la Banque du développement local (BDL) et celui du contrôle technique des voitures.

Même l’hôpital de Tamanrasset n’a pas été épargné, selon le chargé de communication de la direction de la Protection civile de la wilaya. Les unités de cette dernière sont intervenues en urgence pour évacuer les eaux. Des routes ont été bloquées et des quartiers inondés.

Les mêmes services ont porté secours aussi à plusieurs familles, où ils ont procédé à une opération de refoulement des eaux dans trois maisons au quartier Tahaggart ouest, deux maisons à El Qsar et une autre à El Hofra. Dans la commune d’In Amguel, les pompiers sont intervenus au niveau de deux maisons.

Le siège du consulat du Niger a été complètement inondé, ce qui a provoqué le débordement des évacuations des eaux usées. Une grande panique s’est emparée de la population, particulièrement les dizaines de personnes qui se retrouvées encerclés par les eaux. «Le problème des inondations à Tamanrasset est lié aussi aux crues soudaines dans ces oueds souvent secs.

Aux moindres intempéries, on enregistre d’importantes montées des eaux, provoquant de multiples dégâts», a déclaré à El Watan le lieutenant Abdelffetah Mouatsi, chargé de communication de la Protection civile.

Et de poursuivre que les dégâts matériels ne sont pas si importants. Notre interlocuteur a cité 6 crues d’oueds, à savoir oued Ighihi, oued Tinklagh, oued Abelsa, oued In Amguel, oued Tamarasset et oued Tadhrouk. Cependant, le bilan des dégâts humains n’est pas à minimiser. Les sapeurs-pompiers ont enregistré deux morts et secouru 27 victimes d’inondations.

«Nous avons secouru au début de l’opération 23 personnes coincées dans les cours des rivières, dont 20 étaient à bord d’un bus et les 3 autres dans des véhicules. Pour les 4 autres victimes, elles étaient coincées à oued Abalessa, elles ont été sauvées dans l’après-midi de jeudi», a précisé notre interlocuteur.

Ce dernier a regretté un premier décès enregistré jeudi 17 août. Il s’agit d’une femme âgée de 61 ans repêchée à 5 km de la ville de Tamanrasset. La deuxième victime décédée est un jeune homme âgé de 25 ans qui était à bord d’un camion, il a été emporté par les eaux de l’oued Tinklagh dans la localité de Siliscane.

La victime n’a été retrouvée que dans la matinée du vendredi 18 août à 12 km du lieu de l’incident. Au moment où nous mettions sous presse, les opérations de refoulement des eaux et les secours sur terrain se poursuivaient toujours.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.