Dessalement de l’eau de mer : Mise en exploitation prochaine de la station de Bordj El Kiffan

15/03/2022 mis à jour: 20:18
3270
La SDEM de Bateau Cassé entrera en exploitation prochainement

Les chantiers devant accueillir les futures Stations de dessalement de l’eau de mer (SDEM) implantés à l’est de la capitale enregistrent un taux d’avancement appréciable, avons-nous appris de la cellule de communication de la wilaya d’Alger. 

La visite d’inspection du wali, M. Ahmed Maabed, effectuée en ce début de semaine sur le terrain a révélé une cadence élevée et continue des chantiers. M. Maabed, accompagné d’une délégation de la direction de l’hydraulique de la wilaya, du département des travaux publics, a inspecté en premier lieu la station de «Bateau cassé» située dans la commune de Bordj El Kiffan. In situ, les effectifs de l’entreprise maître d’ouvrage Cosider sont à pied d’œuvre pour l’entame de l’installation des canalisations de drainage de l’eau de mer. 

Ces conduites permettront, dès la mise en exploitation de la station, d’acheminer de l’eau de mer récupérée depuis la côte qui sera envoyée à une centaine de mètres vers la station de filtrage, dont le chantier est presque finalisé, note-on. La station devra accueillir sous peu les équipements de traitement des eaux, selon une source concordante de l’entreprise réalisatrice. D’après le chargé de la communication de la wilaya, ce projet devra entrer en exploitation dans les jours à venir. Dès son lancement, la station enregistrera une production de 10 000 m3/jour. 

De l’autre côté, le projet de réalisation de la SDEM d’El Marsa a vu sa cadence «boostée». Le chantier tourne non seulement à un régime de 24h/24 (3x8) mais a vu ses effectifs doublées. Cela a permis de rattraper le léger retard cumulé durant les dernières semaines dû à des contraintes techniques rencontrées sur place. Les équipes déployées de Cosider canalisation et la compagnie AEC (filiale du groupe Sonatrach), entreprises maitre d’ouvrage, sont à pied d’œuvre pour la finalisation de la structure principale de stockage d’une capacité qui avoisinera les 60.000 mètres cubes/jour. Parallèlement, d’autres équipes sont détachées pour la réalisation du branchement parallèle au réseau AEP. D’après les estimations faites par un cadre responsable auprès de l’entreprise AEC, le taux d’avancement du projet a atteint 70%. 

S’agissant de l’installation de l’équipement de pompage et de dessalement, le responsable explique qu’une partie du matériel a été réceptionné et attend la finalisation du chantier du bloc central. La seconde partie du matériel, quant à elle, devra être réceptionné prochainement. La mise en service de la station d’El Marsa est initialement prévue pour le mois de juin 2022 (9 mois délais prévisionnel). Le projet ne devra rentrer en exploitation qu’après le mois de juillet prochain, si l’on s’en tient aux déclarations du responsable de la société maitre d’ouvrage. 

A noter que cette future station sera la plus grande en termes de capacité de production. Le wali d’Alger, Ahmed Maabed, a donné des directives à tous les responsables quant à maintenir une communication permanente sur l’avancement de ces deux projets de réalisation et de tous les obstacles qui peuvent surgir. Le chef de l’exécutif a indiqué dans ce sillage qu’il mettra à profit tous les moyens nécessaires pour finir les projets dans les plus brefs délais en vue de régler la pénurie d’eau qui persiste dans la capitale. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.