Des déclarations du président Tebboune «fuitées» sur les réseaux sociaux

10/10/2023 mis à jour: 06:32
7429
Photo : D. R.

La confiance du président de la République a été abusée. Une partie de ses déclarations aux éditeurs de la presse nationale, qui devaient restées en «off», a été «fuitée» sur certains réseaux sociaux. Et en plus, ses propos ont été tronqués, voire déformés.

Comme il est d’usage dans tous les Etats du monde, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a réuni, le 3 octobre, 24 éditeurs de presse pour une discussion à bâtons rompus sur les problèmes de la profession, suivie d’un débat sur les enjeux politiques sur le plan national et international, avec pour consigne de ne pas divulguer des points sensibles évoqués par le Président uniquement dans le but d’attirer l’attention de son auditoire sur les défis multiformes auxquels fait face l’Algérie.

Le président Tebboune a dévoilé, à cette occasion, des dessous de carte insoupçonnés, pour dire que le pays fait face à des manœuvres dilatoires et agressives de certaines parties. L’une des règles éthiques du journalisme est de respecter scrupuleusement le souhait d’un intervenant de ne pas divulguer certaines de ses déclarations. C’est quasiment une règle sacrée pour le journaliste. C’est un devoir patriotique quand elle est exprimée par le plus haut responsable du pays.

Celui ou ceux qui ont commis cet impair de dévoiler des déclarations placées sous le sceau du secret doivent assumer leur responsabilité. Car les réseaux sociaux qui diffusent à partir de l’étranger sont, quant à eux, dans leur propre logique, quitte à faire mal à leur pays d’origine. Il est grand temps de mettre de l’ordre dans la profession.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.